La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
169
0
dimanche 10 Déc, 2023
Catégorie : Fonderie d'art

Fonderie Voegelé : Assister à la coulée des cloches de l’église Saint-Georges

DNA Dernières Nouvelles d’Alsace

Des paroissiens à Strasbourg pour assister à la coulée des cloches de l’église Saint-Georges

Ce vendredi, quelque 70 privilégiés ont pu assister à la coulée de deux cloches de l’église Saint-Georges, dans l’atelier de la fonderie Voegelé à Strasbourg, habituellement fermé au public.
Thierry Martel – 
Quand le bronze aura refroidi, les deux nouvelles cloches de l’église Saint-Georges pèseront respectivement 500 et 950 kg.  Photo Franck Delhomme

Quand le bronze aura refroidi, les deux nouvelles cloches de l’église Saint-Georges pèseront respectivement 500 et 950 kg.  Photo Franck Delhomme
Le vicaire Adrien Schneider a béni la coulée des cloches.  Photo  Franck Delhomme

Le vicaire Adrien Schneider a béni la coulée des cloches.  Photo Franck Delhomme
Julien Calcatera, gérant de la fonderie Voegelé, a captivé l’auditoire avec ses explications.  Photo  Franck Delhomme

Julien Calcatera, gérant de la fonderie Voegelé, a captivé l’auditoire avec ses explications.  Photo Franck Delhomme
Également musicien, le gérant de la fonderie a expliqué comment sonne une cloche.  Photo  Franck Delhomme

Également musicien, le gérant de la fonderie a expliqué comment sonne une cloche.  Photo Franck Delhomme
La refonte des deux cloches, d’un coût de plusieurs dizaines de milliers d’euros, est financée par le conseil de fabrique et la municipalité.  Photo  Franck Delhomme

La refonte des deux cloches, d’un coût de plusieurs dizaines de milliers d’euros, est financée par le conseil de fabrique et la municipalité.  Photo Franck Delhomme
C’est une tradition de couler les cloches le vendredi.    Photo Franck Delhomme

C’est une tradition de couler les cloches le vendredi.    Photo Franck Delhomme
« Il faut que le métal atteigne une température de 1100°C », explique Julien Calcatera, gérant de la fonderie.   Photo Franck Delhomme

« Il faut que le métal atteigne une température de 1100°C », explique Julien Calcatera, gérant de la fonderie. Photo Franck Delhomme
C’est lundi que les cloches seront démoulées.    Photo Franck Delhomme

C’est lundi que les cloches seront démoulées.  Photo Franck Delhomme
C’est du bronze, alliage de cuivre et d’étain, qui est utilisé pour confectionner les cloches.    Photo Franck Delhomme

C’est du bronze, alliage de cuivre et d’étain, qui est utilisé pour confectionner les cloches.  Photo Franck Delhomme

Le rendez-vous avait été fixé ce vendredi, à l’heure du déjeuner, devant le Cercle catholique Aloysia (CCA) à Sélestat. Afin d’assister à la coulée de deux cloches de l’église Saint-Georges à Strasbourg, le conseil de fabrique avait organisé un déplacement en car. Et l’initiative a séduit : une cinquantaine de paroissiens s’étaient inscrits.

Liste à la main, Paul Meyer, président du conseil de fabrique, s’assurait que tous les inscrits prennent place dans le bus. Une fois la troupe en route, c’est le vicaire Adrien Schneider qui a pris le micro pour s’enthousiasmer de ce « moment historique et [de cette] belle aventure spirituelle ». Car effectivement, assister à une coulée…

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Fonderie Voegelé : Assister à la coulée des cloches de l’église Saint-Georges"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi