La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
223
0
jeudi 14 Avr, 2022
Catégorie : Technique

ArcelorMittal s’offre une usine au Texas pour verdir son acier

Arcelor Mittal rachète 80 % d’une usine ultramoderne qui fabrique des briquettes de minerai de fer préréduit, permettant de produire de l’acier sans charbon.

L’acquisition s’inscrit dans la stratégie de décarbonation de l’acier qu’il produit.

ArcelorMittal y réinvestit, cette fois dans la production de minerai de fer préréduit.

Ouverte en 2016, l’usine de Corpus Christi est selon ArcelorMittal l’une des plus grandes au monde pour la production de briquettes de fer (HBI en anglais, pour Hot-Briquetted Iron) : il s’agit de minerai de fer préréduit, c’est-à-dire purifié de l’oxygène qu’il contient.

Sécuriser ses ressources

Cette « réduction » est une étape nécessaire pour la production d’acier. Elle est traditionnellement réalisée avec du coke, à partir du charbon. L’usine de Voestalpine, elle, se passe du charbon grâce à de la « réduction directe » (DRI, pour Direct Reduced Iron), un procédé nettement moins polluant.

Elle utilise pour l’instant du gaz naturel, mais « elle a le potentiel de passer à l’hydrogène à 100 %, car les conditions météo avantageuses de la côte texane permettront de produire de l’hydrogène vert avec des énergies renouvelables »,

Le minerai de fer ainsi « préréduit » peut ensuite être utilisé dans des fours électriques, ou même dans des hauts fourneaux, afin de limiter la consommation de charbon.

Décarbonation de la production

L’opération permettra au géant de l’acier de sécuriser ses ressources en minerai de fer préréduit. L’usine de Corpus Christi alimentera notamment le four électrique que le groupe construit sur son site de Calvert, dans l’Alabama,

« Acier vert » : le défi du siècle de la sidérurgie

ArcelorMittal s’est engagé dans un ambitieux processus de décarbonation de sa production. Il a notamment annoncé 10 milliards d’euros d’investissements en Europe à horizon 2030. Il prévoit de construire des unités de réduction directe, associées à des fours électriques, en France , en Espagne, en Belgique et au Canada, représentant au total 5,6 milliards de dollars (5,1 milliards d’euros) d’investissements.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "ArcelorMittal s’offre une usine au Texas pour verdir son acier"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi