La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
219
0
mardi 27 Nov, 2012
Catégorie : Technique

Actualité – Nous sommes ici par la volonté …de nos militants

source collections électroniques de l’Institut National de l’Histoire de l’Art

Les députés après la séance royale du 26 juin 1789.
img-1-small580.jpg
Réponse de Mirabeau au Marquis de Dreux-Brézé
« Nous sommes ici par la volonté du peuple, nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes. »
img-2-small5802.jpg
Le bronze à cire perdue d’un seul jet
img-3-small5803.jpg
le four réverbère

Ce bronze fait revivre toute la scène dramatique et à jamais mémorable du 23 juin 1789, dans laquelle Mirabeau fit connaître au marquis de Dreux-Brézé, grand maître des cérémonies, les sentiments de résistance du tiers état aux ordres du roi en s’écriant :

« Vous qui n’avez ici ni place, ni voix, ni droit de parler, vous n’êtes pas fait pour nous rappeler le discours du Roi ; allez dire à votre maître que nous sommes ici par la puissance du peuple et qu’on ne nous en arrachera que par la force des baïonnettes. »
img-4-small5804.jpg
coulée du bas relief

Le fondeur : Eugène Gonon possède une rare expérience.Élève de son père, Honoré Gonon, le fondeur bien connu du commencement de ce siècle, le rénovateur de la fonte à cire perdue, art oublié depuis la fin du xviie siècle, M. Eugène Gonon fut initié dès son jeune âge à tous les secrets de cette industrie d’art. Il apprit successivement le moulage en plâtre, en sable, en cire, la monture du bronze d’art, la ciselure.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Actualité – Nous sommes ici par la volonté …de nos militants"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi