La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
233
1
mercredi 28 Nov, 2012
Catégorie : Economie

« une coulée du savoir-faire » pour dénoncer la désindustrialisation

Tout au long de l’après midi, des centaines de visiteurs, dont au moins 400 ont signé la pétition pour le maintien des emplois, ont été accueillis par les ouvriers qui ont expliqué en détail toutes les étapes de la fabrication des pièces de fonte, de la gestion des matières premières à la coulée du métal en fusion, jusqu’à l’usinage de la production.

« Nous sommes fiers de constater la solidarité des gens mais on ne sait plus que faire pour dénoncer ce désastre industriel », a poursuivi le syndicaliste.

Selon lui, faute de repreneur, le tribunal de commerce de Soissons doit prononcer jeudi la liquidation judiciaire de l’entreprise qui emploie 129 personnes.

Candidat à la reprise de l’activité, le groupe Bouhyer qui possède deux fonderies dans les Ardennes et en Loire-Atlantique s’est récemment désengagé, a précisé M. Casola.

La fonderie de Villeneuve-Saint-Germain, anciennement Baxi, spécialisée dans la fabrication de pièces en fonte pour chaudières et de pièces mécaniques pour les machines agricoles, a été reprise par le groupe Focast en mars 2008 avant d’être placée en procédure de sauvegarde en juin 2011 puis en redressement judiciaire en octobre dernier.

Situé sur le même site industriel, le groupe Baxi, qui a gardé l’activité d’assemblage des chaudières après l’acquisition de la fonderie par Focast, a également annoncé la fermeture de son usine qui emploie 140 personnes pour 2014.

« Le soissonnais est en passe de devenir un désert industriel et social, sans une aide spécifique de la part de l’Etat pour nos territoires en difficulté, on va droit à la catastrophe », s’est ému Jean-Marie Carré, le président PS de l’agglomération.

Entre 1999 et 2009, l’agglomération de Soissons a perdu 36,68% de ses emplois industriels contre 12,6% en France pour la même période. Selon l’Insee, le taux de chômage de Soissons s’élevait à 13,8% au 2e trimestre 2012, plaçant la ville picarde à la 182e place sur 188 pour la perte d’emplois.
Par

Zone de commentaire !

1 commentaire pour : "« une coulée du savoir-faire » pour dénoncer la désindustrialisation"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi