La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
278
0
samedi 26 Fév, 2022
Catégorie : Qui est qui

Le Français Henry Le Chatelier est le fondateur en 1904 de la prestigieuse Revue de Métallurgie

LINKEDIN –ADDAD Abdelaziz -Defense Product Manager chez Eramet

Le Français Henry Le Chatelier est le fondateur en 1904 de la prestigieuse Revue de Métallurgie qui avait pour but de combler l’absence de publication spécialement consacrée à la science métallurgique, les ingénieurs français devant se reporter à l’époque au Stahl und Eisen, au Journal of Society of Chemical Industry ou à l’organe de l’Iron and Steel Institute.

Son but exclusif reste de faire pénétrer dans la métallurgie française une certaine tournure d’esprit confinant un peu plus que par le passé, à la méthode scientifique. Le lectorat cible de la revue était les ingénieurs en activité dans les usines à qui Henry Le Chatelier propose un support pour l’échange des informations utiles à la conduite de la production et de la recherche.

En cela, la Revue se fait l’écho d’une vision contemporaine de la pratique industrielle, imposée par la réorganisation structurelle de l’entreprise moderne. Un seul directeur technique ne peut plus se satisfaire de la conduite de son affaire sans s’entourer d’un personnel hautement qualifié. Ce dernier doit s’instruire et apprendre son métier dans l’atelier même, car l’enseignement technique supérieur ne suffit pas à les doter de connaissances sans cesse renouvelées. C’est là une des caractéristiques d’une activité en pleine expansion.

Henry Le Chatelier signe dans le premier numéro un article inaugural où il donne l’état d’esprit dans lequel il a conçu son journal et ce qu’il souhaite y voir publier. Le titre retenu, « Du rôle de la science dans l’industrie », impose d’emblée un programme. A destination des ingénieurs en activité, le propos est toutefois consensuel.

En quelques pages de plaidoyer, le style et le ton de l’argumentaire sont prudents, quoique les ambitions soient clairement établies. Première phrase, premier constat en guise d’axiome : « Le développement inouï de l’industrie pendant la seconde moitié du XIXe siècle a été la conséquence directe du progrès des sciences expérimentales».

À qui donc revient la mission de mobiliser la science expérimentale au service de l’industrie, d’organiser rationnellement l’innovation selon Henri Le Chatelier ?
Aux ingénieurs.

Ils sont les intermédiaires privilégiés entre le scientifique créateur de connaissances et l’industriel producteur de richesses.

Qui publiait dans les premiers numéros de la Revue de Métallurgie ? D’abord les métallurgistes sortis de Polytechnique (32%), loin devant les centraliens (16%) et les ingénieurs civils issus de l’École des mines (14%).

Les métallurgistes futurs élus de l’Académie des sciences monopolisent véritablement le journal. Ils occupent le tiers de l’espace et ne représentent pourtant que 3,6% des auteurs ! Ils ne sont en réalité que cinq : Henry Le Chatelier bien entendu, Léon Guillet, Albert Portevin, George Claude et Auguste Charpy chacun d’entre eux rédige rien moins que 32,3 mémoires en moyenne entre 1904 et 1913

https://lnkd.in/eJ3bBFHW

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Le Français Henry Le Chatelier est le fondateur en 1904 de la prestigieuse Revue de Métallurgie"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi