La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
282
2
jeudi 22 Mar, 2012
Catégorie : Economie

La Boule Intégrale n’est plus sur le carreau…

Un an plus tard, la Boule Intégrale recommence doucement à rouler. La production de boules lyonnaises et de pétanques en bronze a repris, la fabrication de pétanques en acier va suivre. Et la vraie renaissance devrait avoir lieu dans les prochains jours, avec la mise en route d’une boutique en ligne sur le site internet de la Boule Intégrale. Les repreneurs veulent se positionner sur le marché haut de gamme et développer la vente d’accessoires et de textile. «Nous avons tout redémarré de zéro, mais rien n’est facile, concède Patrick Davergne. La boule lyonnaise est un jeu qui vieillit. Le marché français peut représenter 250 000 euros par an, on ne va pas cracher dessus.»

La production des boules brutes est désormais assurée par l’usine picarde de la famille Davergne, tandis que l’atelier villeurbannais – réduit à trois salariés – s’occupe de la personnalisation et du striage des produits. Pour donner une chance de réussite à ce rachat, la famille Davergne a injecté environ 500 000 euros pour réanimer la Boule Intégrale. «Nous allons créer notre gamme et mettre en place un réseau de revendeurs. La Boule Intégrale va rester tranquillement dans une position d’outsider derrière le leader Obut», annonce Patrick Davergne, prudent.

Le boss : Patrick Davergne est à la tête d’une fonderie familiale de 250 salariés spécialisée dans la réalisation de caterners pour les trains.

Le symbole : inventeur de la première boule métallique, la Boule Intégrale est une marque emblématique de «la Lyonnaise» qui a frôlé la disparition en 2011.

Le savoir-faire : les repreneurs de la Boule Intégrale sont spécialistes des alliages en acier, un savoir-faire quasi unique en France.

Le marché : la nouvelle direction de l’entreprise estime que la vente de boules lyonnaises et de pétanques peut lui rapporter environ 250 000 euros par an.

Zone de commentaire !

2 commentaires pour : "La Boule Intégrale n’est plus sur le carreau…"

  1. Ils peuvent bien faire cocorico, moi la boule intégrale m’a arnaqué de 400€.
    Car durant leur faillite elle continuait a vendre des boules sur internet.
    Payé jamais reçu.
    Les boules.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi