La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
202
10
vendredi 29 Nov, 2013
Catégorie : Formation

JFBA extrait d’une réunion : propos d’autorité inacceptables

– La Rectrice a répondu que l’administration est « tout à fait honnête et sincère », et « nous allons mettre tout le monde autour de la même table », l’UIMM et les Fondeurs.

– La Dafpic a expliqué l’historique, le paysage des fédérations professionnelles de chaudronnerie et de fonderie, leur adhésion à l’IUMM, la rencontre du Rectorat avec l’UIMM au début de l’élaboration du PRDFP. L’UIMM a fini par donner des détails et affirmer qu’il n’y a pas besoin de 30 élèves. La Dafpic a déclaré que le Rectorat a vainement demandé à la Fédération sa position et que nous sommes pris entre deux discours !

– La CSAIO a rappelé le taux de pression historiquement faible en Fonderie à Chartres : il y a 4 places pour 1 élève, et on est loin de sortir 30 élèves, on est plutôt à 3 par an !

– La Rectrice a alors proposé de voter au CTA un ordre de priorité plaçant JDB en 3° position dans les fermetures (au lieu de la 2°) avant de se rétracter puisque le tableau des priorités résulte d’un consensus avec la Région, le CTA ne peut pas le modifier, le « recollement » de la carte se fait au CAEN.

– Le Secrétaire Général a rappelé que si nous supprimons l’une des fermetures prévues, il faut parallèlement renoncer à l’une des ouvertures prévues, et il a proposé que le CTA ne vote pas mais reçoive juste une « information » sur la carte des formations.

– Après un moment de flottement, la Rectrice a renoncé à faire un vote sur l’avis du CTA sur le classement des ouvertures et des fermetures proposées,

Zone de commentaire !

10 commentaires pour : "JFBA extrait d’une réunion : propos d’autorité inacceptables"

  1. Sylvain Loiselet ( PDG) de la fonderie Loiselet à Dreux ( fonderie relocalisée et de dernier cri) vient de me prévenir, qu’ après avoir lu le journal , était prêt à nous aider pour sauver cette section, car lui il a besoin de nous.
    L’ écho Républicain l’ a contacté ….
    Donc s’ il le faut pour les prochaines réunions importantes … il suffira de contacter les professionnels qui eux savent que la fonderie peut être un métier d’ aujourd’hui et plein d’ avenir.

  2. Si la fonderie n’est pas un métier d’avenir, pourquoi en construit-ont partout ailleurs ? Asie, pays du Maghreb, etc…
    Peut-être parce que chez nous, la fonderie à une image de germinal!! Et j’ai l’impression qu’il n’y a que ceux qui connaissent le métier qui ont conscience que nous avons évolué et pas qu’un peu…

  3. Je partage le sentiment de Max. J’ai été choqué par cette phrase. Cette dame ne mesure la portée de « cette petite phrase ». Il semble qu’elle n’ai aucune connaissance de monde industriel et économique et social. J’image bien ces propos dans un rendez-vous avec les professionnels ou au ministre du redressement productif. Tout le monde ne deviendra pas Recteur; métier d’avenir peut être.
    Si la fonderie est un métier du passé, pourquoi fermer que Chartres?
    Si la fonderie est un métier du passé sur le territoire Nationale, il faudra peut être que cette dame en réponde aux professionnels.
    Comment pouvons-nous en accueillir de élèves en formation avec ce type d’argument?
    Quel (s) avenir(s) pour les jeunes?
    Cela vaudrait certainement le coup d’envoyer cette petite phrase aux entreprises cités par Max et aux délégations syndicales qui se sont battues et se battent encore pour maintenir l’industrie métallurgique sur le territoire Nationale.

    Laurent S
    ancien imprimeur devenu prof d’EPS.

  4. Lors de sa visite au Forum des Métiers à Chartrexpo (il y a 2 ans si mes
    souvenirs sont bons), elle semblait séduite par les différents objets réalisés
    sur le site par nos élèves dont l’un lui était offert. Compte tenu de ses
    propos, dois-je conclure à une mise en scène? A titre d’information ou de
    rappel, Mme Le Recteur est issue des Arts & Métiers. Croyez-moi, pendant mon
    cursus, je n’ai jamais entendu dire que les métiers de la métallurgie et de la
    fonderie en particulier sont désuets. Comme Max le dit bien, je l’invite
    vivement à en faire part de sa réflexion aux entreprises; mises en avant par la
    Région; qui travaillent dans les secteurs innovants.
    Bon week end à tous.
    Idir.

  5. Quel est le nom de cette fameuse Rectrice ?
    Si elle est effectivement issue des « vrais » Arts et Métiers, je vais lui parler du pays en des termes adaptés à son affirmation sur « les métiers du passé ».

  6. Il n’y a pas que Chartres qui ferme, la section du lycée Anguier en seine maritime ferme aussi et c’est programmé depuis l’année dernière.

  7. A Chartres les fondeurs, entreprises & salariés se mouillent autour des professeurs et des élèves depuis très longtemps.C’est ainsi que l’atelier Laboratoire Fonderie était devenu une section fonderie laquelle a envoyé de nombreux élèves au Concours Général et à l’ ESFF.JFBA un soutien de tous les instants à Max & Sorgius. Qu’en sera-t-il à Idir & Ludo ?

    A Eu, les fondeurs du Vimeu depuis longtemps ne s’impliquaient pas auprès des élèves,et professeurs de la section fonderie. Combien de Bacs pro, combien de BTS, combien d’entrée à l’ ESFF . Que de conflits entre les profs , la direction et le chef des travaux.

  8. Madame la RECTRICE,connaissez vous vraiment les métiers de la fonderie,avant de porter un jugement il faut aller dans les fonderies,regarder ce que l’on moule avant de dire que notre métier et du passé,en 1967 jusqu’en 1972 nous avons eu un ingénieur des arts et métier qui était chef des fabrications,très sympathique, comme il ne connaissait rien en fonderie nous l’avons presque jamais vu en Fonderie et je constate que vous aussi vous ne connaissez rien en Fonderie.Lorsque vous montez dans votre voiture,vous devez savoir qu’il a fallu des matrices pour faire la carrosserie de votre véhicule et tout le reste.A mon époque les presses étaient en acier et les matrice en fonte je pense qu’actuellement c’est toujours pareil.Bien attendu si l’on fait faire toutes les pièces en chine et dans d’autres pays notre métier n’a plus d’avenir en FRANCE.
    Et si l’on mettait à votre place une RECTRICE Polonaise ou Roumaine pour gain d’argent comment serait votre réaction.Avant de dire que notre métier n’a plus d’avenir,on se bouge pour aller voir les Fonderies et regarder ce beau métier qui est le notre,sans la Fonderie il y aurait rien sur cette terre,autant que je sache les bâtis de machines ne sont pas en carton.
    Madame la RECTRICE puis je me permettre de vous donner un petit conseil,avant de porter un jugement on regarde »la fonderie et piwi »voir la vidéo Dailymotion le chaud du Creusot,la coulée d’une pièce de 369 tonnes à 4 poches et vous admirerez notre beau métier »bonne lecture »

  9. Réponse à un inconnu concernant la section fie de EU avant tout bonne année à tous.Cela me rappelle une chanson un inconnu dans une rue pleine de brouillard….C’est pas très responsable.C’est du style c’est pas moi c’est l’autre.Comparer EU et CHARTRES c’est etre dans le b…Il est vrai que les industriels ne s’impliquent pas autant qu’à Chartres il doit y avoir une raison?Peut etre quand une personne de l’administration donne rendez vous à un responsable d’entreprise etque ce dernier se rend au lycée pendant que l’administration se rend dans l’entreprise…Est la faute des profs?En ce qui concerne les relations entreprises et profs elles ont excellentes.Pour confirmer que cet inconnu est bien dans le brouillard il a oublié que la section faisait des projets avec la SCMA RENAULT CLEON SIVAL THG MONNAIE DE PARIS.Faisait des échanges avec fies COUBERTIN SUSSE et bien d’autres dans toutes la france la section a toujours été dynamique.Elle ne préparait de BTS mais elle était le vivier de plusieurs section BTS.La section qui n’a jamais été un vivier au bts fie c’est le génie des matériaux étrange non?Inconnu suis tu toujours?Quand il y a eu un bac pro au lycée nous avons été plusieurs fois PREMIER au concours général.En ce qui concerne les conflits entre profs et administration je dirais tout simplement que les profs étant très compétant se rendaient compte qu’on les menaient droit dans le mur.La preuve aujourd’hui.Inconnu tu en veux une aujourd’hui je vais former des gens à la fonderie c’est un besoin industriel et l’on ferme les sections fonderie il faut appeler ça comment?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi