La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
75
0
vendredi 19 Avr, 2024
Catégorie : Actu flash

FONDERIE – Histoire militaire de Ruelle sur Touvre

De moulin à fonderie, l’histoire militaire de Ruelle sur Touvre

HISTOIRES ET PATRIMOINE DANS LES 2 CHARENTES

La Fonderie de Ruelle sur Touvre, depuis ses origines en 1753 comme forge pour la Marine royale, jusqu’à sa transformation en leader de l’industrie de défense sous le nom de Naval Group.

C'est à Ruelle sur Touvre en Charente que les canons pour la France étaient fabriqués !
C’est à Ruelle sur Touvre en Charente que les canons pour la France étaient fabriqués ! © Getty

Parmi le patrimoine industriel des Charentes, Vincent Bretagnolle nous raconte un endroit situé pas très loin d’Angoulême, juste au bord de la Touvre.

Vincent Bretagnolle : La fonderie de Ruelle est un site industriel créé en 1753 au bord de la rivière Touvre, sur la commune de Ruelle, près d’Angoulême. Créée pour couler des canons pour la Marine royale, elle est aujourd’hui un site de Naval Group.

En 1750, le marquis de Montalembert, né à Angoulême, ingénieur et officier militaire, voulut réaliser son projet et acheta un moulin à papier sur la Touvre, à Ruelle, avec l’intention de l’aménager en forge. Après quelques difficultés, il réussit à obtenir en 1750 un important contrat de fourniture d’artillerie en fonte.

En 1752, les anciens bâtiments sont démolis et reconstruits sur un plan méthodique. En 1753, la forge est destinée à la fabrication de canons pour la Marine du Roi. Ces canons sont acheminés jusqu’au port de l’Houmeau à Angoulême, où ils sont embarqués sur la Charente pour armer les navires à l’Arsenal royal de la Marine à Rochefort.

On a longtemps fabriqué des canons dans cette fonderie de Ruelle sur Touvre

En 1755, à la suite de difficultés techniques et financières, la monarchie imposa un régisseur à la tête de l’établissement et interdit de fait à Montalembert de se mêler de sa gestion.

En 1782, elle appartient à Louis XVI et devient « Fonderie royale de la Marine ».
Avec la Révolution, la fonderie a pris une grande importance. Il manquait 6 000 canons pour équiper les vaisseaux dont la construction avait été décidée.

Entre 1803 et 1813, la production augmente de 70 %, pour s’effondrer ensuite. Mais à la Restauration elle devient la fonderie la plus importante de la Marine.
Grâce à l’arrivée du chemin de fer en 1875, la fonderie est reliée à la Charente par une voie ferrée (ligne Angoulême – Limoges et embranchement spécial en gare d’Angoulême). En 1880, la fonderie s’agrandit alors et se modernise.

Beaucoup d’ouvriers charentais dans cette fonderie

Son effectif culmine à plus de 6 000 ouvriers lors de la Première Guerre mondiale et produit des canons aussi bien pour la Marine que pour l’Armée de Terre. Entre 1940 et 1941, la Fonderie est occupée par les Allemands et le personnel dispersé.
Peu après 1950, l’activité des missiles navals surface-air est confiée à la Fonderie de Ruelle. En 1970, la Fonderie de Ruelle devient l’établissement de constructions d’armes navales (ÉCAN). L’entreprise devient Naval Group en 2017.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "FONDERIE – Histoire militaire de Ruelle sur Touvre"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi