La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
81
0
samedi 22 Juil, 2023
Catégorie : Qui est qui

PAM Building allège le poids et le bilan carbone de ses tuyaux

Saint-Gobain PAM Building allège le poids et le bilan carbone de ses tuyaux

La fonderie Saint-Gobain PAM Building de Bayard-sur-Marne dans la Haute-Marne célèbre ses 500 ans en allégeant le poids et le bilan carbone de ses tuyaux d’évacuation en fonte. Cette évolution est le fruit de quatre ans de recherche et développement et d’une révision complète de ses procédés.

LE MONITEUR     –    Par Philippe Bohlinger

Saint-Gobain PAM Building allège le poids et le bilan carbone de ses tuyaux

L’année 2023 est à marquer d’une pierre blanche pour le site Saint-Gobain PAM Building de Bayard-sur-Marne (Haute-Marne), même si c’est un marquage bleu qui distingue sa nouvelle gamme de tuyaux d’évacuation des eaux usées et pluviales « Agilium ».

Dans le showroom de la fonderie née il y a 500 ans, deux échantillons permettent d’apprécier la différence de poids entre ce produit innovant lancé début 2023 et la gamme actuelle : l’allègement de 30 % est sensible, un atout pour les compagnons qui installent ces tuyaux d’évacuation en fonte dans les hôpitaux, les immeubles de grande hauteur, les hôtels haut de gamme, etc.

La réduction de 20 % de l’empreinte carbone est moins visible, mais pas moins appréciée par les acteurs du bâtiment, au même titre que les qualités acoustique et d’incombustibilité (classement A1) des tuyaux du groupe par comparaison à leurs concurrents en polymères plastiques. « Il a fallu quatre ans de recherche-développement et la modification de plus de 120 paramètres de production pour parvenir à ce résultat, tout en conservant la norme EN 877 pour les canalisations en fonte », se félicite Maxime Pappens, chef de projet chez Saint-Gobain PAM Building.

Fonderie Saint-Gobain PAM Building de Bayard-sur-Marne (Haute-Marne): le plancher de coulée

À LIRE AUSSI

Saint-Gobain injecte du bas carbone dans sa production de tuyaux

Fracas des tuyaux atténué

Pour le site qui emploie 200 personnes, le travail a démarré au niveau du cubilot ; le creuset où les matières premières (ferrailles, fontes cassées, coke et castine) entrent en fusion à 1 600 ° C par combustion du coke, un dérivé du charbon. C’est en régulant le dosage de ces matériaux qu’une première étape dans l’allègement des produits s’est opérée.

Mais l’essentiel du chantier de recherche-développement a consisté à optimiser le procédé dit de Lavaud inventé en 1915 pour fabriquer les tuyaux en fonte. Les paramètres des lignes de centrifugation – des moules en rotation refroidis pendant la coulée – ont été modifiés pour obtenir un produit aminci et allégé : température, vitesse de rotation, temps de refroidissement, etc. Corinne Valence, responsable qualité, cite un autre changement majeur, celui du traitement thermique « qui confère au produit ses caractéristiques mécaniques par passage dans un four à 950 ° C ».

Dans les ateliers, le fracas des tuyaux qui s’entrechoquent avant d’arriver au four est impressionnant, mais bien moindre qu’auparavant. « Comme il y a moins de matière dans un tuyau Agilium, les chocs sont davantage susceptibles d’altérer ses propriétés. C’est pourquoi, les systèmes de convoyage entre la centrifugation et le traitement thermique ont été améliorés », complète Maxime Pappens.

 

Fonderie Saint-Gobain PAM Building de Bayard-sur-Marne (Haute-Marne): la production de la gamme Agilium

La production de la gamme « Agilium » a impliqué de modifier le procédé de traitement thermique.

Ces optimisations, de la fusion aux étapes de finition (peinture, marquage, etc.) ont été réalisées sans stopper la production. Un défi industriel. En effet, l’activité ne cesse quasiment jamais à Bayard-sur-Marne, mis à part pendant les week-ends et les arrêts pour maintenance : à midi, l’équipe de production du matin quitte l’usine, laissant la place aux prestataires de nettoyage et de maintenance qui travaillent jusqu’à 20 heures, heure à laquelle l’équipe de production de nuit embauche…

Nouvelle gamme pour la géothermie

La fonderie haut-marnaise compte obtenir, d’ici fin 2023, l’avis technique indispensable à la commercialisation en France d’une nouvelle gamme, « Elixair » : des tuyaux en fonte développés non pour l’évacuation des eaux, mais pour la géothermie de surface par puits climatique. L’usine a certifié une première gamme en 2011, après avoir mis au point un revêtement intérieur adapté au transport d’air sanitaire. Mais, elle appliquait jusqu’à présent son revêtement innovant sur des tuyaux fabriqués par sa société sœur Saint-Gobain PAM Canalisation à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), spécialiste des réseaux d’eau enterrés. Saint-Gobain PAM Building a donc fait évoluer ses procédés pour être en mesure de produire sur place les tuyaux de la gamme Elixair. Pour ce faire, l’industriel va recourir à des tuyaux en fonte grise, l’alliage fabriqué en Haute-Marne, en remplacement des tuyaux en fonte ductile, une fonte réputée pour son élasticité ou encore sa résistance aux chocs et obtenue à Pont-à-Mousson.
Avec les enjeux de transition climatique, Saint-Gobain PAM Building fonde beaucoup d’espoir sur le développement de sa nouvelle gamme. L’entreprise, qui emploie 370 personnes sur deux sites, à Bayard-sur-Marne et Telford (Grande-Bretagne), réalise, pour le moment, moins de 3 % de son chiffre d’affaires de 110 millions d’euros en 2022 grâce à Elixair.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "PAM Building allège le poids et le bilan carbone de ses tuyaux"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi