La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
99
0
dimanche 19 Mai, 2024
Catégorie : Actu flash

Une fonderie 2.0

AFFAIRES. Un vent favorable pousse dans la bonne direction pour la Fonderie Waterloo. Propriété de la société Soluroc, la PME du chemin Robinson (route 112), à Shefford, qui se spécialise dans la fabrication de pièces de fonte sur mesure, traverse une période florissante grâce à un important investissement visant à moderniser sa production.

«Les membres de l’équipe et -moi-même sommes très heureux de la modernisation de la fonderie qui nous permet d’offrir à l’équipe un environnement de travail grandement amélioré pour le -bien-être de tous», a déclaré David Côté, directeur général de Soluroc-Fonderie Waterloo.

Présente dans un secteur d’activités où l’on compte de moins en moins de joueurs, la haute direction de -Soluroc a cru bon de sauter dans le train de la prospérité en donnant le feu à ce projet d’investissement à son usine de -Shefford. Une entité qui lui appartient depuis 2022.

«On a une demande pour les produits que la fonderie fabrique», a admis Christian Gagnon, président de Soluroc. «D’autre part, il y a beaucoup de fonderies qui ont fermé dans les 30 dernières années en Amérique du Nord; ce qui a mené à du déplacement de production vers l’Asie. Présentement, on sent l’attrait pour les produits de fonderies locales, canadiennes et nord-américaines parce que les délais, l’approvisionnement et la logistique sont compliqués avec la Chine», renchérit-il.

Doubler la production

La première phase d’expansion à la Fonderie Waterloo a été complétée le mois dernier. Depuis peu, l’usine est l’une des premières sur le continent à recourir au sable de moulage céramique à 100 % dans sa production de pièces en fonte blanche. Ce nouveau procédé permet notamment d’éliminer les émanations de silice dans l’air provenant du sable traditionnel. L’environnement de travail de la vingtaine de travailleurs a aussi été actualisé (nouvel éclairage, optimisation de la ligne de moulage).

La seconde et dernière phase du projet d’investissement consacrée à l’achat d’équipements de moulage et de finition sera quant à elle lancée prochainement. Au terme de cette transformation, la fonderie de la route 112 doublera sa capacité de production.

Pour l’heure, le personnel requis pour faire fonctionner l’usine restera stable. Des embauches pourraient toutefois être nécessaires à plus ou moins long terme, selon la croissance des activités de l’entreprise, a indiqué le président de Soluroc en entrevue téléphonique,

«Nos employés sont vraiment très heureux de se retrouver dans une fonderie 2.0. Pour nous, le côté humain chez Soluroc, c’est très important. Si on peut leur donner un bel environnement de travail, c’est bénéfique pour eux et pour nous», a conclu Christian Gagnon.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Une fonderie 2.0"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi