La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
240
0
mercredi 06 Sep, 2023
Catégorie : Qui est qui

Un vélo électrique entièrement made in France 

Moustache lance un vélo électrique entièrement made in France 

Pour assembler son nouveau modèle « un jour nouveau », mis sur le marché ce mercredi, la marque des Vosges a reconstitué une chaîne de production de proximité.

Moustache a réalisé un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros en 2022.
Moustache a réalisé un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros en 2022. (Moustache)

Par Pascale Braun  – LES ECHOS 

Lancé en solitaire dans la course au vélo électrique voici dix ans, Moustache entend bien conserver sa longueur d’avance. Désormais leader français dans le segment du haut de gamme, le fabricant des Vosges présente un nouveau modèle dénommé « J » (pour « un jour nouveau ») entièrement made in France. L’exploit est de taille, car l’Hexagone ne comptait plus de fabricant de cadre depuis une quarantaine d’années.

« Il nous a fallu trois ans de travail pour concrétiser l’idée, apparue durant le confinement, de faire fabriquer dans un rayon de 1.000 kilomètres des pièces jusqu’alors importées de Taïwan. Le pari nous a permis d’innover davantage et de recréer une filière », indique Emmanuel Antonot, cofondateur de Moustache avec Greg Sand. Le nouveau modèle a été produit au même coût que les précédents, mais au prix d’un investissement humain trois fois supérieur.

« Indicateurs au vert »

A Vitrolles (Bouches-du-Rhône), Fonderies du Midi a adapté son outil de production, d’ordinaire tourné vers l’aéronautique et le ferroviaire, pour fournir à la PME vosgienne des cadres, carénages et éléments de structure sans soudure trois fois plus résistants que les normes en vigueur. A Poligny (Jura), l’usineur Elcam a réalisé le bras arrière et le carter de protection du moteur. L’alsacien Colibru a proposé un système de peinture électrostatique nécessitant cinq fois moins d’eau qu’un revêtement classique. Partenaire historique de Moustache, l’électronicien Bosch a dissimulé le système de guidage, de vitesse, d’alimentation, d’antivol et de tracking à l’intérieur du carénage. A l’arrivée, le nouveau modèle a décroché, fin juin, un Gold Award dès ses premiers tours de roue au Salon Eurobike de Francfort.

Cet été, les 140 salariés de l’usine de Thaon-les-Vosges ont constitué un stock-tampon de 500 modèles déclinés en trois coloris et proposé à la vente, à compter de ce mercredi, à un prix compris entre 5.200 et 6.800 euros. « Les indicateurs sont au vert, même si le marché n’est pas épargné par le ralentissement économique », estime Greg Sand.

Moustache, qui a réalisé en 2022 un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros, en croissance de 30 % par rapport à l’année précédente, a assis une réputation de qualité auprès d’un réseau de 600 revendeurs. L’ export en Allemagne, en Autriche et en Suisse, qui représente déjà près de la moitié des quelque 7.000 vélos vendus chaque année, est appelé à croître. Très présent sur les Salons et festivals de vélo outdoor, Moustache achève un investissement de 4 millions d’euros pour agrandir son site de 10.000 mètres carrés. Les 3.200 mètres carrés supplémentaires seront affectés à la R&D, aux essais, à l’événementiel et à la formation.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Un vélo électrique entièrement made in France "

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi