La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
225
1
mercredi 27 Déc, 2023
Catégorie : Automobile

Stellantis investit 30 millions d’euros dans l’usine de Sept-Fons à Dompierre (03)

Le géant automobile Stellantis investit 30 millions d’euros dans l’usine de Sept-Fons à Dompierre

Le nouveau cubilot, comme l’ancien, permet de produire 28 tonnes de fonte par heure. C’est la force de l’usine, car ce fourneau permet de fournir une fonte bien moins chère qu’avec des fours électriques. © Corentin Garault
Le géant automobile Stellantis annonce plus de 30 millions d’euros d’investissements sur le site de Sept-Fons, à Dompierre-sur-Besbre (Allier), pour 2024. Après l’installation d’un nouveau cubilot en 2023, le site va se doter notamment d’un nouvel atelier et d’un banc d’essai, qui lui permettront de confirmer sa reconversion progressive vers la production de disques de freins.

La fonderie centenaire de Sept-Fons, à Dompierre-sur-Besbre, poursuit sa mue. Le site industriel spécialisé dans la fabrication de carters cylindre pour moteurs diesel, s’est lancé depuis 2016 dans une nouvelle production, les disques de frein, qui ne cesse de croître, à vitesse grand V (130.000 disques usinés par semaine). Le directeur du site, Denis Puzenat, expose les plus grands projets de 2024.
Dans un secteur automobile en pleine révolution, les défis ne manquent pas : l’usine Stellantis doit faire face à des défis technologiques, environnementaux, économiques, et acquérir de nouveaux savoir-faire. Depuis 2018, dix millions d’euros sont investis chaque année sur le site. En 2024, ce seront plus de 30 millions d’euros, pour répondre à tous ces enjeux.

La suite est réservée aux abonnés

Zone de commentaire !

1 commentaire pour : "Stellantis investit 30 millions d’euros dans l’usine de Sept-Fons à Dompierre (03)"

  1. Impressionnant mais Stellantis est fidèle à sa tradition de conservation de ses métiers.
    Ce nouveau cubilot donne raison à tous ceux qui en l’avait conservé comme moyen de fusion. Toutefois qu’elle est la provenance du coke ? (Pays de l’est de l’Europe, Chine …)
    Cette reconversion pose la question de la rentabilité par rapport à la conservation de ses emplois mais pour faire venir des pièces des pays low cost je suis d’accord avec eux.
    Je me suis souvent battu voir révolté sur ce sujet, si on a les moyens en interne on les remplit et seulement ensuite on achète.
    félicitations à cette stratégie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi