La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
194
6
jeudi 23 Déc, 2021
Catégorie : Wiki fonderie

Roland Berger, consultant attitré des sauve-qui-peut automobiles

Consultor –

Nouvelle mission pour Roland Berger auprès d’un équipementier auto après que le cabinet était déjà intervenu en avril 2020 sur l’avenir des fonderies du Poitou Fonte, fournisseur de culasses et de carters de moteurs pour Renault, qui ont finalement été fermées cet été.

Le cabinet a été récemment appelé par l’État pour étudier les possibles portes de sortie des fonderies Aluminium à Ingrandes-sur-Vienne (fournisseur de culasses de moteurs). Ce site appartient à GFG Alliance, qui avait fait son entrée sur le marché sidérurgique français en 2018 avec rapidement une dizaine de sites et 2 000 salariés via sa filiale Liberty Steel. Des investissements dont il a dû en large partie se séparer depuis après que son principal financeur a fait faillite en mars 2021.

GFG Alliance, Gupta Family Group Alliance, de l’homme d’affaires indien Sanjeev Gupta, avait, en effet, racheté les fonderies Aluminium d’Ingrandes il y a deux ans, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives de diversification aux salariés.

Les fonderies Aluminium, 290 salariés, sont en redressement judiciaire depuis avril. Elles ont repris une activité partielle en août, avec une période d’observation qui court jusqu’à la fin de l’année. Cinq candidats se seraient présentés pour le rachat du site, dont un fonds de pension, mais sans aucune offre concrète pour l’instant à moins d’un mois de la date limite de dépôt des dossiers (le 20 octobre). Le groupe Renault ne devrait, quant à lui, pas confier de nouveaux marchés à ce site.

C’est dans ce contexte que le cabinet Roland Berger a rendu sa copie il y a quelques jours. Le rapport Berger dit « clairement » que les fonderies Aluminium ont « la capacité de se retourner et de faire des pièces pour l’automobile au-delà de 2025, voire 2030 », mais à certaines conditions sine qua non : moderniser l’outil de travail, alléger la masse salariale, atteindre 30 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel jusqu’en 2025, trouver un repreneur capable d’injecter tout de suite 16 millions et convaincre l’État d’en mobiliser autant.

Sur ce type de sauvetage, c’est presque devenu une habitude : à chaque dossier industriel politiquement et socialement délicat, le ministère de l’Économie et des Finances se tourne vers Roland Berger.

Ce fut le cas dans le dossier de l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve (relire notre article). Ce fut le cas sur les choix de conception et l’évaluation économique de l’EPR2 réalisés par EDF et par Framatome. Ce fut le cas dans le projet de reprise par Ineos, le groupe de chimie diversifié (53 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 18 000 personnes dans 24 pays) du milliardaire pro-Brexit Jim Ratcliffe, de l’usine de production de Smart à Hambach (Moselle) (relire notre article).

Et quand ce n’est pas Roland Berger, d’autres cabinets peuvent intervenir sur ce type de dossiers épineux. Début 2021, Advancy avait par exemple réalisé un rapport afin d’entériner la vente de la fonderie de Bretagne (relire notre article ici).

Zone de commentaire !

6 commentaires pour : "Roland Berger, consultant attitré des sauve-qui-peut automobiles"

  1. SAM, MBF, FdPA, FdPF, FVM, FdB, F2R (ex) et tant d’autres … pour ne parler que des « gros » quand cela va t il s’arrêter ?

  2. Cette désindustrialisation de la France s’appelle pour nos politiques la réindustrialisation !

    Et pour les réunions de famille en ce Noël 2021, il nous est conseillé, même pour les vaccinés, de faire un test antigénique just’avant, au cas où ! Pour affoler les populations, on ne fait pas mieux.
    Quand va s’arrêter cette dictature ?
    En mai, devons-nous réitérer un 1968 ? Je serai sur les barricades comme lors de mes 22 ans (devinez mon jeune âge).
    Merci

     

    Piwi : allez Bébert on n’est pas sur le front Ukraine Russie

    attention les mots « dictature ca peut venir «  ont un sens .

  3. Si je compatis au triste constat pour toutes ces fonderies vouées à l’automobile et qui ont fermés, je ne partage pas l’âme révolutionnaire de certains, repris en ce moment par certains autocrates candidat à l’élection d’Avril,

    Castro, Chavez et bien d’autres ne m’ont jamais fait rêvé. Casser c’est très facile, construire est beaucoup plus compliqué !

    Pour revenir dans la vraie vie, lorsque j’étais encore en activité une de mes collègues avait pour mission de démonter les moteurs électriques existants sur les automobiles et d’analyser la concurrence.

    Nous nous sommes rendus compte très rapidement que tous ces moteurs avaient des carters enveloppes assez complexes et quelquefois avec une circulation d’eau car un moteur électrique chauffe.
    Par conséquent je crois que Fonderie du Poitou Aluminium qui possède une réelle compétence, devrait trouver des débouchés, ils maîtrisent la basse pression, pourquoi pas la coquille et tout le monde se rend compte qu’il y a un nombre important de pièces en aluminium dans les voitures.

    Peut-être doivent-ils se prendre en main, aller vers un équipementier et non un grand donneur d’ordre mais ils devraient y trouver un avenir.

  4. Merci Piwi pour ce recentrage sur le mot dictature.

    Que doit ressentir un chinois qui se trouve confiné chez lui car il y a quelques cas de covil

    et qui ne peut même pas se plaindre à son voisin car il pourrait le dénoncer pour déviance idéologique.

    Il ne doit pas penser qu’il habite dans un pays démocratique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi