La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
238
0
mardi 31 Juil, 2012
Catégorie : Formation

Ô rage, Ô désespoir

Je suis à la retraite depuis décembre 2011 et j’ai eu le temps de découvrir l’enseignement de la STI2D et ce qui arrive est la pire des révolutions que pouvait connaître la formation technique qui transforme les bacs technologique qui avaient malheureusement perdus de leur effectif suite à la mise en place des bacs pro.

Le bac STI2D entre en concurrence avec le bac S-SI car presque identique et les élèves de profil STI n’auront que la ressource de prendre la place de ceux de bac pro. Il n’y a plus aucune pratique en STI2D, si ce n’est avec des imprimantes 3D et des petites machines à commande numérique, et le programme de formation est copié sur la technologie collège mais en plus approfondi.

L’avantage est le suivant, avec de la poudre aux yeux comme pour ce scooter hybride faisant fantasmer les décideurs, diminution drastique du nombre d’enseignants STI et diminution des coûts d’équipements pour les régions, ce qui est un avantage pour nos impôts. L’effet pervers est qu’il risque d’y avoir pléthore d’ingénieurs aux connaissances artificielles et un manque de techniciens supérieurs. C’est ainsi que va l’enseignement technique et cela fait des années de les heures de formations et le contenu sont réduits jusqu’au point de n’avoir plus aucune consistance.

Dans un sens les bacs pro sont une très bonne chose mais il existe tellement de bacs pro que c’est à se demander comment les jeunes peuvent faire un choix qui risque de les enfermer dans une spécialité pour laquelle il n’y aura pas forcément de BTS.

Je vous remercie d’avoir lu ma prose et je souhaite longue vie à votre site même s’il concerne en priorité des fondeurs.

J’ai placé l’adresse de notre site de diffusion scientifique que j’ai créé avec mon fils aîné dans l’espoir de démystifier les sciences et les techniques, sous le regard condescendent des décideurs.
Longue vie à la fonderie, et pour le plaisir je retournerai au Lycée Henri Brisson pour le bonheur d’assister à une coulée de Fonte lors des portes ouvertes.

Gérard Larbodière
roger51 <glarbodiere@free.fr> Site web : http://regards.sur.sciences.free.fr/

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Ô rage, Ô désespoir"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi