La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
48
0
dimanche 09 Juin, 2024
Catégorie : AAESFF

L’invention des aciers inoxydables… Une innovation !

hashtagInnovation – L’invention des aciers inoxydables

– 1797 :  Nicolas Louis VAUQUELIN [1] fut le premier à isoler l’élément chrome

– 1821 : Pierre BERTHIER [2] montre que l’alliage fer-chrome était d’autant plus résistant à certains acides que sa teneur en chrome était plus élevée. Par contre, la quasi-impossibilité d’abaisser la teneur en carbone de l’alliage constitua un obstacle majeur à son développement.

– 1880 : Aux aciéries Holtzer à Firminy (Loire), pour servir la défense nationale Pierre Aimé BRUSTLEIN [3] crée les premiers aciers au chrome pour la fabrication de munitions d’artillerie.

– 1886 : Son collègue BOUSSINGAULT [4] confirme leur résistance à l’oxydation.

– 1895 : L’allemand Hans Goldschmidt [5] qui a développé le procédé d’aluminothermie réussît à produire des ferrochrome sans carbone ce qui ouvra la voie à la production industrielle des aciers inoxydables

– 1904 : Léon GUILLET [6] puis Albert PORTEVIN [7]  publièrent une série d’études relatives à la structure et aux propriétés des alliages fer-chrome couvrant les nuances martensitiques à 13 % de chrome et les nuances ferritiques à 17 % de chrome.

– 1911 : L’allemand Philipp MONNARTZ [8] fut le premier à décrire la passivité des aciers inoxydables en publiant ses travaux sur la résistance à la corrosion des aciers inoxydables.

– 1911 : Les allemands Benno STRAUSS [9] et Eduard MAURER [ 10] deux employés des usines Krupp œuvrent à l’élaboration des aciers austénitiques et créent le premier acier inoxydable austénitique 18/8 de la série des AISI 300.

– 1911 : Aux États-Unis, Elwood HAYNES [11] met au point un acier inoxydable martensitique

– En 1912, Harry BREARLEY [12] du laboratoire de recherche Brown-Firth à Sheffield, Angleterre, commence à expérimenter des alliages d’acier, en vue de résoudre l’érosion à haute température des canons d’armes à feu. Brearley crée un acier à 12,8 % de chrome et 0,24 % de carbone, qu’il appelle « rustless steel » (acier sans rouille). Il découvert ainsi le premier acier inoxydable martensitique industriel. Ernest Stuart, le patron des coutelleries R.F MOSELY en forgeant ce nouvel l’acier s’écria « its stain less ! »

– 1914 : Les américains Frederick BECKET [13] et Christian DANTSIZEN sont à l’origine des aciers inoxydables ferritiques.

– 1929 : Le Luxembourgeois: Guillaume KROLL [14] met au point les premiers aciers inoxydables à durcissement structural (PH)

– 1930 : Le Français Pierre Chevenard [15] met en évidence les propriétés aux températures élevées des aciers inoxydables à durcissement structural

– 1935 : Le français Jospeh Hochmann découvert à l’usine de Firminy en France les nuances biphasées austénoferritiques appelées de nos jours aciers duplex simultanément des nouvelles nuances d’aciers duplex furent brevetées en Suède et aux USA

Source:
https://lnkd.in/dtb5g46u

Aperçu de l’image

Vu par Nicolas Tallet à 23:21. Vu par Laurent Kessler à 23:49. Vu par Job Placement ForgeFonderie AAESFF à 22:48.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "L’invention des aciers inoxydables… Une innovation !"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi