La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
220
0
mardi 05 Mar, 2013
Catégorie : Economie

L’Européenne de l’Automobile à Oisème (28) ne passe pas sous pavillon chinois.

C’est le franco-américain AIKEN qui en est devenu le patron. Il possède déjà la fonderie de Niederbronn où l’ont rejoint Luc Maurin et Coustenoble, et l’Aciérie de Tamaris, la célèbre fonderie d’Alès en proie à des difficultés déjà évoquées ici

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "L’Européenne de l’Automobile à Oisème (28) ne passe pas sous pavillon chinois."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi