La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
209
0
dimanche 21 Avr, 2024
Catégorie : AAESFF

Piwi en visite chez Biezanek,

« La fonderie, c’est … pas sorcier », nous allons le montrer tout à l’heure ?!

Avec mes amis de JFBA et leurs deux anciens professeurs de fonderie nous avons pris l’habitude de participer à des coulées festives grâce à notre four qui bien refroidi est transportable dans un coffre de voiture …. avec le reste.

Nous avons pris aussi l’habitude de couler du bronze après avoir atteint les 1250° en 45 mn de chauffe pour un poids coulée de près de 20 kg. On coule toutes sortes de pièces et notamment des cloches pour leur symbolique (appel au rassemblement et à d’unité.)

La magie du feu et du métal liquide sont ainsi un grand moment d’intérêt pour le public ignorant ou connaisseur.

Pour fêter les 100 ans de l’ESFF en 2024, deux coulées ont eu lieu la nuit aux Fondériales de Valmorel, une autre est prévue au Maroc avec les participants au voyage des anciens et une autre encore sera organisée à Pont à Mousson le 29 juin prochain . Notre ami JF Bouveur lui en coulera une dans son village près de Villefranche(69) avec ses potes de promotion le samedi 27 mai.

Nos vétérans, Sorgius et Monet qui prennent de l’âge aussi, n’ayant pas souhaité faire le voyage au ski avaient accepté de prêter leur matériel à des hommes de confiance ce qui ne fut pas si aisé à trouver même si « La fonderie, c’est pas sorcier » : Mon œil !

J’en profite pour faire appel aux bonnes volontés compétentes pour de futures initiatives à provoquer ou à imaginer.

Et c’est ainsi que Xavier Lechat (Biezanek) et son complice et témoin de mariage Johan Sauger esff (Manoir Pitres ) ont été rejoints par Julien Thivet (esff 2023) lequel complète son apprentissage de chez Ferry-Capitain par une année d’expertise dans la fonderie de la fondation Coubertin de Saint Rémy les Chevreuse.

Après une mémorable journée avec Mourad et Julien dans cette très célèbre fonderie, je suis aussi allé aussi rendre visite à Xavier Lechat qui lui vient de reprendre la direction de la non moins célèbre entreprise de Croning entrée en RJ après la fermeture du Poitou Fonte pour laquelle Biesanek consacrait la moitié de son chiffre d’affaires.

Biezanek dont j’ai sur le blog rappelé la longue histoire depuis 1937 est aujourd’hui donc entre les mains expertes de Xavier un BTS fonderie 2004 du Lycée Jehan de Beauce de Chartres lequel formait des BTS chaque année en alternance avec le LT Loritz Nancy.

Trés attaché à son clocher de Chartres et surtout à ses professeurs, en attendant son tour, Xavier se fit employer chez Mac-Do où il devint vite un spécifique « manager maison » d’une équipe évolutive de 15 collègues si particuliers et si différents.

A 41 ans aujourd’hui, il relève un défit chez Biezanek où il était employé depuis 10 années. Pour son parcours professionnel, il avait auparavant fait ses premières armes comme apprenti puis salarié chez Pamco. Ce fut en suite Autocast Bléré (ex-Waeles) qui fermera , suivra Autocast Laval pendant 5 années (vendue à Saint Jean Industrie qui déclara forfait), où très vite il devint expert métallurgie notamment des fontes Simo avant de retourner à Sours (28) rejoindre Marie son épouse qui aujourd’hui l’accompagne dans cette PME dédiée à la production de noyaux Croning pour les fondeurs…. Et où le métal lui manquera .

Juillet 2023, un plan de sauvegarde oblige Emmanuel Cornet qui dirigeait l’entreprise à déclarer forfait victime collatérale de la disparition de la fabrication des moteurs thermiques  en 2035.

C’est le tribunal de commerce qui instruira la décision de confier l’entreprise à Xavier qui en assurait déjà le savoir faire si spécifique.

L’entreprise Biezanek aujourd’hui, c’est un effectif de 15 salariés et 12 références de sables pour fabriquer des noyaux jusque 10 kg pour un chiffre d’affaires stabilisé à 2 millions d’Euros par an où déjà 65 000 € d’investissements pour des économies d’énergie avec des panneaux solaires sur les toits sont programmés.

On vous laisse apprécier les illustrations des savoirs-faire spécifiques au Croning où le noyautage est un savoir faire habituel des fondeurs qui ici sont aussi des clients et des concurrents.

L’emballage de noyaux fragiles et leur transport jusque chez le client fondeur sont une dimension technico-économique de cette performance pour des sables mis au point par Huttenes Albertus où notre ami Debano vient d’être remplacé par Olivier Arnoult .

Si les robots sont mis en berne depuis la fermeture du Poitou Fonte certaines des installations sont mises sur roulettes pour faciliter les évolutions et nouveaux aménagements . L’assemblage à la colle de certains noyaux est effectué à la seringue. Un sable japonnais, le Cerabead qui coûte une fortune aide bien à gérer des problématiques de gerces, abreuvages ou anti-dilatation notamment pour des noyaux inférieurs à 500 g.

Avec vous, nous souhaitons donc aux nouveaux propriétaires de BIEZANEK « Bons Vents » et encourageons les fondeurs à utiliser leurs services et compétences .

Patrick WIBAULT dit Piwi

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Piwi en visite chez Biezanek,"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi