La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
200
0
mardi 14 Jan, 2014
Catégorie : Emploi

Fumel

Environ 150 personnes sont venues soutenir les salariés de MTA, hier à 13 heures, devant l’usine à Fumel.
Ils étaient environ 150 à 200 personnes à avoir répondu, hier en début d’après-midi, vers 13 heures, à l’appel de l’intersyndicale CGT-CFDT-CFE CGC au rassemblement devant l’usine Métaltemple Aquitaine de Fumel. Un rassemblement qui précédait une distribution d’un tract «pas de Fumel sans feu» aux ronds-points stratégiques du secteur, en forme de soutien au maintien de l’emploi et de la production métallurgique à Fumel, alors qu’à 16 heures, les représentants des salariés, l’actionnaire ainsi que l’administrateur judiciaire se retrouvaient à la barre du tribunal de commerce de Chambéry pour une nouvelle audience. «Ce rassemblement n’a rien de symbolique», posait Laurent Jacquelin, le secrétaire départemental de la CGT 47.

Les organisations syndicales ont fait leur travail à ce sujet. C’est maintenant aux politiques d’agir. Des pistes ont été évoquées en matière aéronautique par la région. Où en est-on ? Le Premier ministre, le ministre Montebourg sont au courant de la situation ici : il s’agit de 250 familles. Hors de question que les élus se satisfassent d’un plan social qui laisserait 130 salariés sur le côté. Nous, nous ne nous en satisfaisons pas. Nous refusons toute casse sociale. Pour cela, aux collectivités, à l’état de proposer des solutions !».

Hier soir, José Gonzalès (CGT) expliquait qu’en l’absence de repreneur, le tribunal avait prolongé la période d’observation avant une prochaine audience fixée au 3 mars. D’ici là, un comité d’entreprise est convoqué vendredi.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Fumel"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi