La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
235
2
jeudi 09 Oct, 2014
Catégorie : Economie

Fonderie en activité à reprendre

Capital : 20 000 € Chiffres d’affaires : 31/12/2013 : 3 052 462 € 31/12/2012: 2 880 129 € 31/12/2011 : 3 126 791 € Date limite de dépôt des offres : MARDI 28 OCTOBRE 2014 à 12h Activité : Fabrication et commercialisation de pièces de fonderie en bronze, aluminium, alliages légers et cuivreux en matière de construction mécanique, électrique, ferroviaire. Effectif : 42 salariés Aspect environnemental : installation classée et soumise à autorisation. Il appartient à tout repreneur de se rapprocher de l’Administrateur Judiciaire. Les offres devront être déposées à l’étude de l’Administrateur Judiciaire avant l’échéance indiquée ci-dessus. Maître Jean-Jacques SAVENIER Administrateur Judiciaire 10 rue Croix Blanche 81000 ALBI Tél: 05.63.47.71.90 – Fax : 05.63.47.11.05 Email : myriam@savenier.com – guillaume@savenier.com

Adresse :
10 Rue Croix Balnche
81000
ALBI

Reférence du contact : Myriam LAVERNHE

Date limite de dépôt des offres : 28/10/2014

Etude : ETUDE JEAN-JACQUE SAVENIER

Identifiant : 4452902

Zone de commentaire !

2 commentaires pour : "Fonderie en activité à reprendre"

  1. Gillet industrie : la famille ne veut pas «d’amalgame»

    La Dépêche –
    Nouvel épisode dans le feuilleton de Gillet industries. Après nos différents articles sur la fonderie de la rue de Gardès, nous recevons un courrier de Me David Gillet-Astier, avocat à Toulouse et fils de Claude Gillet, exprimant la position de sa famille qui a exploité l’entreprise jusqu’en 2008 : «S’il est vrai que la Fonderie Gillet a vu le jour le 1er novembre 1687 à Albi, il est tout aussi vrai que cette société a fait l’objet d’une liquidation judiciaire au mois de juin 2008 puis d’un plan de cession le 29 juillet 2008. Dans cette dernière opération, les actifs de la société ont été transférés au repreneur, Pierre Lenne, qui a commencé à exploiter son activité à compter du 27 août 2008 sous le nom de Fonderie Gillet Industries sans que ma famille ne s’oppose à la reprise du nom Gillet qui a fait la réputation de cet établissement pendant plus de trois siècles.

    Il conviendrait dès lors qu’aucun amalgame ne soit fait entre ces deux entreprises. La première a été exploitée de père en fils pendant près de 320 ans. La seconde a été exploitée par M. Lenne durant 6 ans avant d’être placée en liquidation judiciaire le 22 juillet 2014 aux termes d’un jugement rendu par le tribunal de commerce d’Albi. La Fonderie Gillet Industries a exploité son fonds de commerce certes dans les lieux occupés auparavant par la Fonderie Gillet jusqu’au prononcé de sa liquidation judiciaire. Les locaux ont été loués à l’ancien gérant, Pierre Lenne, par Claude et Robert Gillet, actuellement nus-propriétaires. Le lieu où la Fonderie Gillet Industries a exploité son activité pendant 6 ans est le seul lien qui relie cette entreprise à la Fonderie Gillet. J’ajoute que si le nom Gillet a vraisemblablement permis à cette entreprise de poursuivre son activité en conservant certains clients et partenaires sans que ma famille ne s’y oppose, ni le savoir-faire ancestral ni le patrimoine familial et son histoire n’ont jamais été transférés au nouveau gérant qui a exploité son activité de façon totalement autonome.»
    La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi