La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
101
0
mardi 09 Jan, 2024
Catégorie : Selon la presse

Boeing 737 Max : des boulons mal vissés lors de vérifications

Boeing sait-il encore construire des avions ?

Des boulons mal vissés, et c’est une porte qui s’arrache en plein vol : l’accident survenu à bord du Boeing 737 Max 9 vendredi dernier fait douter de la capacité de Boeing à construire des appareils fiables. Comment expliquer une telle défaillance ?

Boeing 737 Max: United et Alaska Airlines découvrent des boulons mal vissés lors de vérifications

«Certains vieux démons sont toujours bien vivants, comme celui de mettre d’abord en cause un sous-traitant avant d’admettre en interne une “erreur”»

Vendredi dernier, une porte s’est détachée en plein vol d’un Boeing 737 Max 9 de la compagnie Alaska Airlines. De quoi questionner sur les capacités de production du constructeur d’avions américains
Oregon Boeing Plane Emergency Landing
La porte de l’appareil 737 Max 9 de la compagnie Alaska Airlines, qui s’est détachée en plein vol, vendredi 5 janvier.  –  /AP/SIPA

Cela semble être une catastrophe pour Boeing, note Le Monde. Lundi 8 janvier, la compagnie aérienne américaine United Airlines a précisé avoir découvert des boulons mal vissés lors de vérifications sur des portes condamnées de ses avions Boeing 737 Max 9, précise Le Figaro. Il s’agit des mêmes portes que celle arrachée en plein vol vendredi 5 janvier, sur un appareil conduit par Alaska Airlines.

« Depuis que nous avons entamé les inspections, samedi, nous avons fait des découvertes qui semblent liées à des problèmes d’installation du panneau obstruant les portes », a précisé United Airlines dans un communiqué, en citant, « par exemple, des boulons qui nécessitaient d’être resserrés ». De son côté, Alaska Airlines a indiqué avoir fait état de mêmes découvertes, évoquant « des équipements mal fixés […] visibles sur certains appareils ».

Image dégradée. La crise est ouverte pour Boeing depuis le vol d’un avion 737 Max 9 entre Portland (Oregon) et Ontario (Californie), vendredi 5 janvier. En plein vol, la porte gauche obstruée… s’est détachée de la carlingue de l’appareil. Ce qui a provoqué une dépressurisation et un atterrissage en urgence de l’avion. Par chance, aucun passager n’a été blessé. Pour prévenir tout risque, l’agence américaine de l’aviation civile a demandé la suspension des vols aux opérateurs des 171 avions 737 Max 9 qui disposent de portes bouchées. Avec la demande de mener des inspections approfondies.

Ce n’est pas la première fois que le 737 Max, modèle phare de Boeing, est au centre d’avanies. Deux accidents mortels en 2018 et 2019 liés à un problème de logiciel de cockpit avaient provoqué l’immobilisation de l’ensemble de la flotte de 737 Max pendant 20 mois, dégradant fortement l’image de marque de la compagnie. L’avionneur américain a de plus dû traverser la pandémie de Covid et est désormais lourdement endetté.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Boeing 737 Max : des boulons mal vissés lors de vérifications"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi