La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
254
3
vendredi 12 Août, 2011
Catégorie : Economie

Vols de cuivre notamment, mais pas seulement

à partir du 1er janvier les marchands de métaux ne pourront plus effectuer de transactions en liquide et les revendeurs de métaux devront remettre une liste avec adresses et identités des vendeurs et…le total des des achats effectués.
vol_de_metaux.jpg
Une manière de couper les ailes aux voleurs ?
La dernière tendance sur le front des vols de métaux : après les câbles SNCF et les entrepôts de cuivre, de petits malins s’attaquent maintenant aux plaques d’égout en fonte. plaques-d-egout-.jpg
Ces activités frauduleuses s’élèveraient à 1 milliard d’euros et pourraient rapporter aux particuliers 50 000 € selon un rapport parlementaire.

Zone de commentaire !

3 commentaires pour : "Vols de cuivre notamment, mais pas seulement"

  1. Bonjour,
    Si le cuivre volé quitte la France il impossible de mettre la main sur les voleurs mais s’il reste en FRANCE c’est très facile de trouver le cuivre volé ils suffit d’aller dans les fonderies de cuivre et bronze de contrôler les rentrées de métal les sorties de pièces moulées ce qui reste en stock + la perte au feu et vous avez le tonnage qui s’écoule en fonderie.C’est très simple si vous faites rentré 1 tonne de cuivre,650 KG de pièces moulées sont expédié il reste 350 KG de cuivre en masselottes attaques de coulées et le reste de la livraison,vous enlevez 6 à 7% de perte au feu et vous avez vos 1000 kg de cuivre et s’il reste un gros stock il y a problème dans les livraisons de cuivre.
    La perte au feu ce sont les impuretés du métal qui pendant la fusion viennent au dessus de celui-ci dans le parlé fondeur ce sont des crasses.

  2. Quel magnifique cours de fonderie !
    Perte au feu : 6 à 7% ! ce n’est pas digne d’une fonderie propre et soigneuse, en effet on peut sans problème être à moins de 5% et en fusion tout électrique à 3 maxi 4%.
    Crasses : avec des cours élevés comme en ce moment, elles se revendent sans problème pour valoriser le métal qu’elles contiennent, les allemands en sont friands.
    La solution, du moins pour ce qui est du marché français, vient d’être réactualisée par les dernières mesures gouvernementales réglementant l’activité des marchands de métaux et autres ferrailleurs.
    Quant à la solution préconisée pour chaque fonderie : entrées diminuées de la perte au feu moins sorties est égal à la variation de stock, elle nécessite un inventaire minutieux du stock, ce que les fondeurs, très occupés par une conjoncture difficile, n’ont matériellement pas le temps matériel de faire. Un inventaire obligatoire de fin d’exercice comptable suffit déjà largement chaque année !

  3. Bonjour,on dirait que Monsieur le Bébert de la fonderie voudrait ce justifier,même avec une perte au feu de 3-4-5% avec un four électrique on doit être capable de contrôler une tonne de cuivre rentrée en fonderie.
    -Pièces expédiées aux clients.
    -Coulées et masselottes
    -Lingots sur parc
    -Enlever votre perte au feu de 3-4% ce qui vous donne votre stock de lingot cuivre en attente.
    Ceci est valable pour 1-2-3 tonnes et plus,bien attendu il faut que cette fonderie soit parfaitement impeccable à l’abri de toute critique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi