La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
235
10
jeudi 19 Juil, 2012
Catégorie : Non classée

Rio Tinto, à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie)

Source libé.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a déclaré mercredi qu’il «n’acceptait pas» la fermeture de l’usine du groupe minier anglo-canadien Rio Tinto, à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), rentable selon lui.
«C’est un site rentable, nous n’acceptons pas cette décision» a-t-il déclaré sur France Inter. «Nous allons entrer en discussion avec eux d’une façon qui va être assez ferme», a-t-il prévenu.
Rio Tinto avait annoncé début juin que le sort de cette usine d’aluminium qui emploie 600 personnes serait tranché «fin septembre», et assuré être à la recherche d’un repreneur.

Zone de commentaire !

10 commentaires pour : "Rio Tinto, à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie)"

  1. Comment un ministre qui ne connait rien à la réalité de l’industrie sur le terrain peut se permettre de porter un jugement sur la rentabilité d’une entreprise? Les conseillers de son cabinet sont des gens jeunes (Enarques ou X) qui raisonnent en théorie et n’ont également aucune expérience de terrain.
    Ceci était vrai aussi pour N. Sarkozy avec l’automobile française:
    « Il faut que les voitures françaises vendues en France soient fabriquées en France ».
    Rappel de 2 chiffres:
    Le premier cité par C. Ghosn et P. Varin: Pour une petite voiture, l’écart de PRF entre la France et un pays low cost est de 1400€.
    Le deuxième: Hors crise, entre 2006 et 2008, le bénéfice net moyen de PSA et Renault (hors apport Nissan) a été de 500 M€ pour chaque constructeur, pour une production moyenne de 2,9 M par constructeur.
    Cela correspond à un résultat net de 170 €/véhicule à comparer aux 1400 € précédents.
    Les politiques feraient mieux de laisser les industriels gérer leurs affaires plutôt que de vouloir se substituer à eux avec leurs préoccupations électorales permanentes.
    L’affirmation de Montebourg sur la rentabilité du site Rio Tinto est du même tonneau que l’affirmation de Cécile Duflot, DEA de géographie, écologiste, ministre, qui situe le Japon dans l’hémisphère sud.

  2. Bravo l’anonyme ; c’est en ces mêmes termes que je voulais m’exprimer, certes avec moins de détails car je ne suis pas issu du milieu automobile mais de la métallurgie des métaux non ferreux lourds.
    Que vient faire un ministre dans la gestion d’une entreprise privée ? : rien de concret et de quel droit ?
    Toutes ces gesticulations font partie du « politiquement social » d’un gouvernement qui veut essayer de ne pas (trop) décevoir les ceusses qui l’ont élu…
    L’état ne peut intervenir que dans le cas où il est actionnaire et dans la limite de ses droits de vote au CA.

  3. aucun ministre quel qu’il soit depuis des années ,ne tient compte des réalités de terrain dés que ceci concerne l’industrie (la preuve ,le chaos français)et ce n’est pas le ministre du dégraissement productif qui va changer les choses.Quand à Cécile Duflot ,joker pour elle ,elle n’a qu’un DEA de géographie Française.et que vive la Fonderie

  4. Non, 75014 Paris !
    Bébert vient du diminutif d’Albert car, dans ma jeunesse, je jouais du violon sur un Albert Stradivarius, bien sûr !

  5. On peut d’ailleurs constater l’attitude beaucoup plus digne de Thierry Peugeot, Président du Conseil de Surveillance de PSA, que celle de porcinet et de son laquais Ministre du dégraissement productif ! En effet, il y a des limites à leurs agressives gesticulations verbales.
    Heureusement notre premier Ministre, qui semble beaucoup plus nuancé, va peut-être entamer un dialogue beaucoup plus constructif avec la direction de PSA ! A voir car il est, lui aussi, du même bord !
    Angela Merkel face aux difficultés actuelles d’Opel ne se permet pas de jugements déplacés comme le font nos instances socialisantes !

  6. Rio Tinto n’est pas comparable à une de nos entreprises automobile française !
    Je ne suis pas d’accord non plus avec ce ministre qui comme vous l’avez dit, porte un jugement sur quelque chose qu’il ne connait pas, mais Rio Tinto est une très grande multinationale invincible qui ne compte pas à ses activités que la fonderie, mais aussi l’extraction et la vente de matières premières avec son lots de scandales écologiques et financiers…PSA est une entreprise sérieuse qui n’a pas d’autres choix pour sa survie que de supprimer des emplois, Rio Tinto délocalise pour encore plus de profits !

  7. Tout à fait d’accord avec VNR: PSA cherche à préserver sa survie et Rio Tinto cherche à faire plus de profit. La différence est que l’Etat Français se permet de rentrer davantage dans les affaires d’un Constructeur Français que dans celles d’une multinationale.

    Montebourg est en train d’accélérer l’absorption de PSA par Général Motors. Dans peu de temps, il n’y aura plus qu’un Constructeur automobile français.

  8. C’est bien dommage que pratiquement personne ne réagisse à ce sujet, qui selon moi est très important…dommage que ce blog ne soit pas un peu plus engagé politiquement, il y a quand même des choses plus importantes que le nom d’un bar qui s’appelle pam pam…les fondeurs doivent se reveiller et ne plus se friser les moustaches avec des choses futiles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi