La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
118
0
mercredi 29 Mai, 2024
Catégorie : Actu flash

Prométhium: comment ce métal rare va révolutionner le monde de la tech

Prométhium: comment ce métal rare va révolutionner le monde de la tech

Médecine, technologie, exploration spatiale: les terres rares sont partout.

Le nom de cet élément chimique vient de Prométhée, Titan de la mythologie grecque qui a volé le feu sacré aux dieux de l'Olympe. | Dan Cristian Pădureț <a href="https://unsplash.com/fr/photos/textile-gris-sur-textile-marron-GTj2JCzM6Ro" rel="nofollow">via Unsplash</a>
Le nom de cet élément chimique vient de Prométhée, Titan de la mythologie grecque qui a volé le feu sacré aux dieux de l’Olympe. | Dan Cristian Pădureț via Unsplash

Le prométhium n’est pas une découverte récente. Produit et classifié définitivement en 1945, son existence a pourtant été prédite dès 1902. Malgré cet âge relativement avancé, on ne connaît que très peu les propriétés de ce métal, que l’on sait radioactif (et donc faiblement luminescent).

Des scientifiques auraient cependant appris à cerner un peu mieux celui qui fut un temps appelé «prométhéum», développe le média en ligne Earth.com, qui relaye une étude publiée le 22 mai dans la revue Nature. Ces avancées significatives pourraient avoir d’incroyables répercussions, notamment dans le domaine de la technologie.

Alex Ivanov, coauteur de l’étude, est chercheur au laboratoire national d’Oak Ridge (ORNL), situé dans cette ville du Tennessee. C’est ici que fut classifié officiellement le prométhium en 1945 et il inscrit les travaux de son équipe dans cet héritage. «L’idée était d’explorer cet élément très rare pour acquérir de nouvelles connaissances. Une fois que nous avons réalisé qu’il avait été découvert dans le laboratoire national où nous travaillons, nous nous sommes sentis obligés de mener cette recherche pour maintenir l’héritage de l’ORNL», retrace-t-il.

Dans un premier temps, les scientifiques d’Oak Ridge ont préparé un complexe chimique de prométhium, qui a permis sa caractérisation en solution pour la première fois. S’en sont suivies une série d’expériences qui visaient à révéler les secrets de ce métal rare, de symbole Pm et de numéro atomique 61.

Le vilain petit lanthanide

Le prométhium s’inscrit dans la famille des lanthanides, qui sont régulièrement utilisés comme composants de nombreuses technologies, «des lasers et aimants permanents aux écrans à rayons X et traitements médicamenteux contre le cancer», liste Earth.com. Mais pas le matricule 61, tristement boudé, car très rare et difficile à étudier.

Santa Jansone-Popova, également coautrice de l’étude et chercheuse au laboratoire national d’Oak Ridge, explique l’importance de ces recherches: «Il y a des milliers de publications sur la chimie des lanthanides sans le prométhium. C’était une lacune flagrante pour toute la science. Les scientifiques devaient supposer la plupart de ses propriétés. Maintenant, nous pouvons en mesurer certaines.»

Si les découvertes concrètes des propriétés chimiques du prométhium vous intéresse, l’article de Nature vous en fournira tous les détails. L’équipe de l’ORNL est en tout cas persuadée qu’elles auront déjà des conséquences concrètes.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Prométhium: comment ce métal rare va révolutionner le monde de la tech"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi