La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
277
5
lundi 28 Jan, 2013
Catégorie : Economie

Perspectives peu encourageantes pour les canalisations en 2013

« Nous avons dû adapter l’activité de nos sites », explique le patron pour justifier la baisse des effectifs d’une centaine de personnes, tombés à 2 500 en Lorraine sans aucun licenciement mais en ne compensant aucun départ à la retraite de la société.
Commandes publiques

Un ralentissement qui réduit à zéro le recours à l’intérim, mais n’empêche pas Saint-Gobain PAM de poursuivre sa politique de formation recrutement via des apprentis qui sont au nombre de 120 sur les sites lorrains.

Alors comment expliquer cette chute d’une activité florissante en temps normal pour Saint-Gobain PAM, leader sur le marché mondial ? Claude Imauven l’attribue « à une conjoncture très difficile, laquelle ne va pas s’arranger en 2013 qui sera encore très compliquée . »

Et de citer « la faiblesse des commandes publiques dans une Europe où règne l’austérité et les restrictions budgétaires, à commencer par l’Espagne où la vente de nos tuyaux touche le fond, et même en France où le marché n’est pas épargné . »

Sans parler de l’impact de l’instabilité de la situation dans les pays arabes qui bloquent bon nombre de projets pour la grande exportation. Un ralentissement qui a aussi affecté la Chine. Seul le Brésil échappe à

Pour autant, « face à ces marchés durablement déprimés », le PDG de Saint-Gobain PAM ne baisse pas les bras. Partisan d’un discours « de réalisme et de confiance », il reste persuadé « que nous sortirons renforcés de cette crise surtout si nous restons réactifs et solidaires . »
Rechercher la croissance

Il en veut pour preuve les bons résultats enregistrés en matière de sécurité (un mieux de 10 à 20 %). Il veut surtout s’appuyer « s ur les fondamentaux de Saint-Gobain PAM, à savoir ses produits innovants . »

L’entreprise n’a jamais relâché son effort de recherche-développement même en cette période de crise (+ 3% du chiffre d’affaires pour l’innovation), 30 % du chiffre d’affaires proviennent de la commercialisation de produits ayant moins de 5 ans. « Et nous devons rechercher la croissance par tous les moyens, y compris les nouveaux produits hors tuyaux, comme dans la robinetterie. » Enfin, pour le long terme, la direction vise le grand marché indien, dont les producteurs de canalisations sont justement des concurrents de Saint-Gobain PAM.
Bernard KRATZ.

Zone de commentaire !

5 commentaires pour : "Perspectives peu encourageantes pour les canalisations en 2013"

  1. Quel est le rapport de ce commentaire avec PAM et ses tuyaux ???
    Piwi, après avoir promené la Sbarro, va-t-il maintenant, au volant d’un nouveau camion, livrer des tuyaux pour le compte de PAM ???
    Quelle polyvalence ! Bravo.

  2. Contrairement à ce que certains pensent, annus horribilis ne veut pas dire trou de balle moche.

    « La malheureuse victime présentait un trou de balle au bas du dos ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi