La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
201
0
lundi 16 Août, 2021
Catégorie : Technique

«On peut régler le problème de l’oxygène médical»

El Watan Algerie

Noureddine Kouloughli est consultant en fonderie. Actuellement à la retraite à Tlemcen, avec son expérience et son savoir dans son domaine, il propose des solutions en urgence pour régler le problème de l’oxygène médical.

Dès le début du mois de juillet, spontanément, en tant que simple citoyen, j’ai lancé un appel priant les trois principales aciéries du pays, El Hadjar, Bellara et Bethioua, à mettre en veilleuse leurs productions. Je m’explique : la fonte est produite dans un haut-fourneau, c’est un matériau très fragile et cassant à cause de son pourcentage élevé en carbone.

Pour fabriquer de l’acier, on insuffle de l’oxygène, qui est un gaz comburant, dans la fonte liquide qui se trouve dans le convertisseur pour éliminer le carbone ainsi que d’autre éléments chimiques. L’aciérie d’El Hadjar produit quotidiennement 2500 t d’aciers liquides. Pour ce faire, il faut un minimum de 15 m3 d’oxygène/t de fonte, soit 37 500 m3/jour. Il en est de même pour les deux autres aciéries citées plus haut. Leurs consommations d’oxygène est fonction du tonnage de fonte liquide réduite en acier.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "«On peut régler le problème de l’oxygène médical»"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi