La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
199
2
jeudi 20 Jan, 2022
Catégorie : Economie

On parle bcp du marché AUTO ET…. DES FONDERIES AUTO !!!

Un lecteur du blog :

« Comme les caricaturistes des Guignols de l’information aurait pu le faire dire à Jacques Calvet la « OUATURE ‘va mal…

Pour sûr, lorsque l’on voit ces titres des ECHOS.

L’industrie Européenne a souffert avec la double pénalité suivante à mon sens peut-être un peu simpliste je le concède

Nous nous sommes peu déplacés et nous déplaçons moins
L’électrique nous paralyse, et électrise le débat.


Nous pourrions tous, nous fondeurs qui avons travaillé dans ou avec l’industrie de la fonderie automobile lister nos doutes

Je suis halluciné par les messages bienveillants & aveuglants qui vantent par exemple le coût avantageux au km de la technologie électrique.

Lorsque l’on voit les prix des véhicules neufs de cette technologie nous restons pantois….

Oui mais vous avez des aides nous disent les vendeurs de nos concessions …

Je conclurais ce message par deux messages ou arguments de vendeurs de véhicules d’Occasion de deux concessions et marques différentes ;

Nos collègues vendent du neuf électrique en profitant des aides mais ces véhicules lorsqu’il arrivent en Occasions deviennent difficilement vendables sans les aides…

Les arguments de nos vendeurs du neuf d’aujourd’hui vantant la faible coût du kWh actuel feront, les clients déçus de demain lorsque les mêmes kWh augmenteront dans quelques années pour justifier des investissements nécessaires dans la production et la distribution électrique.

Les experts tablent pour un triplement de ces kWh ? INFO A VERIFIER

Ces vendeurs d’occasions n’oublient pas de citer le problème des batteries que ce soit pour les produire sur la base de métaux rares que l’on arrache à la terre à grands frais, que ce soit le coût et la possibilité des les recycler,

ou encore que ce soit le coût de leurs remplacements

Zone de commentaire !

2 commentaires pour : "On parle bcp du marché AUTO ET…. DES FONDERIES AUTO !!!"

  1. L’un des successeurs du père de la « OUATURE » n’hésite pas à émettre ses doutes même si il est bien obligé de se mettre en ordre de bataille:
    – perte d’emplois
    – produit beaucoup plus cher à l’achat si pas de subvention d’état donc un véhicule plus pour tout le monde, soit dit en passant cela peut être un excellent moyen de limiter la circulation.
    – Infrastructures de recharge: public mais également domestiques
    – quizz des batteries: production, recyclage, autonomie.
    – avenir de l’électricité: nucléaire, éolienne, panneaux photovoltaïques, pédales d’appoint dans les véhicules ….

    On pourrait conclure par un « mais tout va très bien Madame la Marquise » nos élus et technocrates pensent pour nous à moins que le « mais il n’y aura plus de voitures dans Paris » émis par une célèbre candidate à l’élection présidentielle à venir au lendemain d’avoir été affecté des J0 de 2024 ne soit de mise.

    Il aurait peut être été plus sérieux de se dire que si l’on se doit de limiter les émissions le plus rapidement possible et c’est bien cela le seul et unique objectif, on pouvait faire cohabiter un mixte fonctionnel :
    – voitures électriques en ville ou pour les petites distances là même ou le moteur diesel n’est pas du tout fait pour !
    – voitures hybrides sur base moteur thermique essence pour ceux qui roulent ~ 10/15 000/an
    – voitures thermiques pour les gros rouleurs avec des moteurs à dépollution très poussées mais et dont le coût risquaient d’être élevé.

    De tout cela que « neni » le technocrate brusselois est passé et 2035 = plus de voitures thermiques neuves, que de l’occase !
    Soit dit en passant j’ai noté que à cet horizon on prévoyait 60 % de voitures électriques et 40% de thermiques en Europe et l’inverse aux USA.

    Avenir du pick-up aujourd’hui en 8 cyl essence à déterminer …
    Messieurs les constructeurs à vous de jouer .
    Wait and see 2035, 2040, 2050 ……après ?

  2. Lors d’une conférence sur l’automobile forte intéressante il y a une dizaine d’années une question avait surgit: c’est quoi l’automobile de demain ?

    Ce sera un véhicule moins lourd (Ex: le poids de la Golf à doublé entre sa naissance et maintenant), nous devrons améliorer les frottements des différents organes en mouvement par des traitements de surface, des apports microscopiques de matériau (Ex: les cylindres des pistons) et en diminuant les émissions de nos moteurs.

    Au jour d’aujourd’hui les gammes à venir de 2023/2024 ce sont un maximum de SUV plus lourds qu’une berline elle même trop lourde, d’où la nécessité d’avoir des batteries surdimensionnées pour tirer le « chariot » en question mais cela sera plus vert !?

    Je suis désolé d’être peut-être un peu « lourd » moi aussi mais il est important d’avoir une bonne mémoire et de savoir le restituer au moment opportun.

     

    Piwi : se rappelle les articles de Joel Legal sur l’evolution du poids des OUATURES depuis qu’on essaie de les alléger.

    On n’oserait plus monter dans ma 2 CV ou mon ex 4L ni même dans mes R5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi