La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
69
0
lundi 27 Nov, 2023
Catégorie : Evènements

Nuit de la fusion à Aixe-sur-Vienne

C'était la nuit de la fusion à Aixe-sur-Vienne
Guillaume Coufignal organisait ce vendredi 24 novembre une fusion nocturne de plusieurs créations. Une occasion pour l’artiste fondeur, d’organiser une rencontre. Aixe-sur-Vienne était, vendredi, le carrefour des arts.

La soirée n’était pas privée. Mais elle n’était pas non plus, pour des raisons de sécurité, ouverte à tous. Une centaine de personnes se sont quand même retrouvées sur le site du Cheyroux où se situe la fonderie, pour participer à cette nuit de la fusion.

Une manifestation originale

Alors que les œuvres de différents artistes se laissent envelopper par les flammes, les participants peuvent déguster des spécialités culturelles concoctées pour cet événement. La poétesse Marie-Noëlle Agniau, et l’auteur Laurent Bourdelas sont venus les bras chargés de vers et de belles proses. Pour donner du volume à cette soirée exceptionnelle, Guillaume Couffignal a confié à Ramirez, groupe de musique électro, l’habillage musical de cet événement où les mots, les flammes, les sons, les couleurs s’embrassent et se mélangent dans la plus parfaite harmonie.

La collection de Jean-Jacques Mandel

Soutenue par la Galerie Artset, cette manifestation a permis de mettre à l’honneur la prestigieuse collection de Jean-Jacques Mandel. S’il vit à Paris, il vient régulièrement en Limousin, région natale de son épouse, pour se ressourcer. Grand reporter, ce voyageur, anthropologue, africaniste et collectionneur, galeriste, il a présenté ce vendredi, de très beaux objets vaudous, des asafo flags, issus du sud du Ghana, et un superbe egungun du Bénin, censé incarner un dieu revenant.

Une belle affiche

Outre ces objets sacrés, les visiteurs ont pu admirer de sacrées créations comme celles, entre autres, du sculpteur Gérard Cambon, les toiles d’Isabelle Malmezat, ou de Catherine Bernis. Cette dernière, inspirée par le lieu, restitue, non sans plaisir, ses paysages intérieurs.

Malgré la froideur de la nuit, cette manifestation a montré que le Limousin reste une terre fertile pour l’art contemporain. Discret, mais très présent, Guillaume Couffignal a mis en lumière ses talents de fédérateur. Une chose est sûre ! Cette nuit de la fusion ne restera pas sans suite. Si cette soirée était éphémère, l’événement ne le sera pas. Beaucoup se sont promis de se revoir. Et pas dans dix ans, même jour, même heure, comme le chante Bruel.

Jean-Francois Julien 

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Nuit de la fusion à Aixe-sur-Vienne"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi