La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
239
2
jeudi 16 Août, 2012
Catégorie : Economie

Leçon particulière de l’histoire ….économique

3 commentaires:

   La fin d'un mythe ! ! !
   . . . . . . . . . . 1958 sera une année noire pour la Société Française de Vierzon, démission du PDG Lucien Arbel et annonce de la fusion avec une firme américaine du Wisconsin, la Case Company.
   Le groupe américain continuera de commercialiser les derniers Vierzon encore dans les entrepôts après les avoir repeints en jaune tel ce Super 204 ci-dessus rebaptisé CASE S204. Les tracteurs bicylindres eux, sont fragiles, peu fiables, leur commercialisation sera définitivement stoppée en 1960 avec l'arrivée des modèles de tracteurs CASE assemblés en France ou, plus puissants importés des États-Unis.
   L'aigle américain prend ainsi définitivement le contrôle de la marque tricolore.
   Un siècle, et une page se tourne. . . . .
   Cet investissement de la firme américaine n'est pas bénéficiaire, le rachat de la SFV n'est pas sans surprises et implique beaucoup de licenciements.
   C'est ainsi que le 10 septembre 1958 la SFMAI devient la Société Française Case de Matériel Agricole et Industriel. Elle doit écouler le reste des tracteurs du super 202 jusqu'au 403 sans oublier les 203 et 303.
   Ce sera seulement en octobre 1960 que la CASE Company importera ses modèles, le CF 250 et le CF 350.
   Ces deux nouvelles machines sont assemblées en France. Les tracteurs plus puissants, tels que les 530, 630, 730 et 930 sont eux importés directement des États-Unis.
   Accessoires, outils de fenaison et de moissons sont également importés, ils participent au nouvel essor de la marque qui en a déjà bien besoin.
   02 septembre, 2008 22:25

Anonyme a dit…

   C'est aisni que finissent quasiment toutes les sociétés françaises, rachetées par des entreprises américaines. Ce n'est pas nouveau. Pillage de l'outil de production et du portefeuille, arrêt des fabrications hexagonales (ou main basse pour retour aux US si juteux), diminution des sites et du personnel. Et peu à peu, l'entreprise-mère française disparait, change de nom et...on en oublie jusqu'à son existence passée.
   Des exemples : RICHIER (matériel BTP) passé chez Ford, puis revendu et a fini par fermer, et tant d'autres!!
   On presse le citron, et on jette l'écorce!!
   03 septembre, 2008 19:18

Gerfaut a dit…

   Il est vrai que nombre de sociétés se sont vu absorbées et comme dit un des commentateurs le 03.09.2008 : on presse le citron et on jette l'écorce ... il m'apparaît plus prégnant de dire qu'on transforme l'écorce, la pulpe et même les pépins en un lieu propice dont on est propriétaire bien entendu ... Où est la grandeur de la France et où sont les "gouvernants" qui se soucieraient de la défendre et de faire en sorte qu'elle retrouve sa renommée passée ?

Zone de commentaire !

2 commentaires pour : "Leçon particulière de l’histoire ….économique"

  1. Bonjour,

    je me permets de sortir du silenceque je me suis imposé sur ce blog, et d’intervenir pour rétablir une petite injustice : je n’ai lu nulle part (ni mème vu à la TV) un petit mot, un message annonçant la mort de Paul BERLIET. On peut penser ce que l’on veut de cet homme (concernant la période de l’occupation), mais il a cependant été un capitaine d’industrie estimé et estimable, ainsi qu’un amoureux de la Fonderie, Fonderie Berliet qu’il dirigera à ses débuts et où il était, d’après oui-dire, apprécié et à la fois craint.
    BERLIET, et beaucoup l’ont oublié, à été une entreprise à l’avant-garde et de rayonnement international. Parlez-en en Afrique, et vous verrez

    Il est vrai que les journaleux d’aujourd’hui préfèrent largement bavassé à longueur de temps sur les petites phrases insignifiantes ou le pet qui ne passe pas, de quelques politicards prétentieux ou de pseudo-stars d’un jour…

    Mes excuses pour avoir troublé vos vacances. je me retire sur la pointe des pieds…

    Mèkilékon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi