La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
84
0
samedi 01 Juil, 2023
Catégorie : Au hasard

L’économie française en voie de transformation créative

Point de vue

Le chômage, ce malheur français, n’avait pas atteint un niveau aussi bas depuis 1982. La transformation de l’économie française est, certes, inachevée, mais elle est en très bonne voie.

Par Eric Le Boucher Publié le 29 juin 2023

Ne dites pas que l’économie française est en voie de transformation positive, ils croient que tout va de mal en pis. Les Français, nous disaient les populistes sont soumis à un travail de forçat pour des rémunérations de misère, l’Etat se désagrège, la nation se meurt. L’été venu, il est nécessaire de découvrir qu’au-delà du problème réel du mauvais fonctionnement de l’école ou de la santé et du poids excessif de l’Etat, l’économie privée française a accompli des changements majeurs.

La France relocalise

Le résultat n’est pas parfait loin de là, comme le démontre la persistance du déficit commercial , mais l’essentiel, le chômage de masse qui est à l’origine du malheur français, est en train de disparaître. L’indice Insee descendu à 7,1 % est le signe que le rapport de force entre capital et travail bascule en faveur des salariés. Aujourd’hui, l’emploi, il y en a en France. Les patrons ne fuient plus l’embauche, ils ne trouvent pas de candidats !

L’emploi augmente, le taux d’emploi des 25-64 ans , a enfin repassé la barre de 68 % sous laquelle il avait plongé en… 1975. La France est devenue une terre d’accueil des investisseurs étrangers. La France relocalise, doucement, mais le sens du mouvement est bien celui-là. Elle réindustrialise, là aussi doucement, mais sur des bases innovantes, c’est-à-dire solides.

Un marché financier d’ampleur

Le deuxième changement majeur est la construction d’un marché financier d’ampleur. Les banques françaises se rangent parmi les plus grandes et les plus sérieuses d’Europe, la place de Paris, merci au Brexit , a gagné le premier rang. Désormais, l’argent, il y en a en France. « Il n’existe plus de bon projet d’entreprise qui ne trouve son financement selon le patron de la BPI.

Tout n’est pas parfait, l’épargne des Français est encore trop dirigée vers la dette et pas assez vers « le risque » des entreprises. Mais, en quelques années, les tickets investis ont atteint la centaine de millions d’euros, les créateurs d’entreprise ne sont plus obligés d’aller en Californie pour trouver des investisseurs.
la France ne comptait aucune licorne, ces entreprises valant plus d’un milliard d’euros. Aujourd’hui, elle en a 26 : Doctolib, BlaBlacar, Deezer… les Français les connaissent et les utilisent.

La nouvelle économie post-carbone

Une troisième transformation se résume par la créativité. Une seule fois dans l’histoire de France, le capitalisme national a été entreprenant et inventif, sous le Second Empire. L’époque que nous traversons commence à y ressembler, autour de l’impressionnant succès mondial du luxe français, de la high-tech – non pas celle des Gafam, qui est hors de portée, mais celle de la créativité (jeux vidéo par exemple) – de l’industrie et des services de la nouvelle économie post-carbone (les déchets, l’eau, le biomimétisme). Les grands groupes ne sont plus seuls comme hier, la moitié des entreprises françaises se déclarent innovantes et un tiers assurent un bénéfice environnemental, selon l’Insee.
Encore une fois, la transformation de l’économie française reste inachevée. Le « malheur » principal qui persiste est celui de l’Etat, à commencer par son école, devenue le premier frein à l’élévation du niveau économique. Mais ne laissez plus le forum du chagrin dire que la France est morte au moment où elle se réveille.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "L’économie française en voie de transformation créative"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi