La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
260
2
mercredi 18 Oct, 2023
Catégorie : Automobile

Le poids : problématique des nouveaux SUV électriques

Cédric Pinatel  CARADISIAC  

La conversion des automobiles à la technologie électrique entraîne une hausse impressionnante de leur masse. Au point, sur les nouveaux modèles de SUV équipés de batteries de plus en plus grosses, de tutoyer la barre du permis poids lourd et d’obliger à passer une formation spéciale pour tracter une remorque !

Avec une masse annoncée à 2 818 kg à vide, le nouveau Volvo EX90 signe un nouveau record
Avec une masse annoncée à 2 818 kg à vide, le nouveau Volvo EX90 signe un nouveau record

Alors que la masse des voitures augmente déjà de manière régulière au fil des ans en raison de leur sophistication de plus en plus poussée et d’un niveau de sécurité et de confort en progression constante, l’électrification massive de l’industrie automobile est en train de faire exploser les standards. Même sans électrification, d’ailleurs, la dernière étude de l’organisme JATO sur le sujet de la masse des autos illustre parfaitement cette évolution du marché automobile vers des autos plus lourdes :  la masse moyenne des voitures vendues en Europe a augmenté de 21% entre 2001 et 2022. De 1 328 kg en 2001, cette masse moyenne a grimpé à 1 600 kg de nos jours. Et encore, ce chiffre reste relativement bas chez nous grâce à la part importante de petites autos dans le mix de vente du Vieux Continent : aux Etats-Unis par exemple où les autos sont traditionnellement plus grosses, la masse moyenne des autos est actuellement de 1 908 kg. Elle était déjà de 1 713 kg là-bas en 2001…

Le Q8 e-tron d'Audi pèse 2 585 kg à vide avec ses batteries d'une capacité nette de 104 kWh. Les modèles plus gros de chez Volvo, BMW et Mercedes sont encore plus lourds
Le Q8 e-tron d’Audi pèse 2 585 kg à vide avec ses batteries d’une capacité nette de 104 kWh. Les modèles plus gros de chez Volvo, BMW et Mercedes sont encore plus lourds

L’augmentation de cette masse atteint des proportions problématiques sur les modèles électriques les plus luxueux du marché, dans un contexte où de plus en plus de clients se tournent vers les SUV. La dernière limousine à zéro émission de Mercedes-Benz, l’EQS, pèse 2 655 kg dans sa version de pointe. En variante xDrive60, la BMW i7 concurrente avoue 2 715 kg sur la balance. Le nouveau gros SUV de luxe de Mercedes, l’EQS SUV, revendique même une masse de 2 810 kg à vide et le record est désormais en possession de Volvo grâce à l’EX90 : le flamboyant haut de gamme de la marque scandinave pèse en effet 2 818 kg à vide. Son PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) est ainsi de 3 380 kg, sachant que la limite du permis poids lourd est à 3 500 kg. 120 kg de plus et le SUV suédois devenait donc un vrai camion ! Encore plus lourde avec sa masse à vide annoncée à 2 975 kg, la future Rolls-Royce Spectre 100% électrique devrait fatalement flirter avec cette limite des 3,5 tonnes en PTAC. Voilà aussi pourquoi Bentley demandait récemment aux instances européennes de prévoir une révision de ce seuil du permis poids lourd, afin de compenser la hausse de la masse des voitures de grand luxe.

Des batteries de plus en plus grosses

Si ces SUV deviennent de plus en plus lourds, c’est aussi parce que les constructeurs automobiles augmentent régulièrement la taille des batteries sur ces segments haut de gamme. L’EX90 embarque en effet des accumulateurs dont la capacité nette atteint 107 kWh. Le tout nouvel Audi Q8 e-tron utilise des batteries de 104 kWh en capacité nette (114 kWh brut). Il y a encore quelques années, même les autos les plus luxueuses restaient sous les 100 kWh. Cette augmentation de la taille des batteries a inévitablement des conséquences néfastes sur le bilan écologique des autos, puisque ce sont les batteries qui polluent le plus dans leur fabrication. Et elle entraîne d’autres complications dans leur utilisation.

Un permis spécial pour remorquer

Par exemple au niveau de ce qu’il est possible de remorquer avec sa voiture : traditionnellement indiqués pour le tractage, les SUV se retrouvent limités par cette fameuse contrainte du PTAC qui ne doit pas dépasser les 3,5 tonnes en cumulant les poids du véhicule et de la remorque. Avec une auto dont le PTAC est déjà de près de 3,4 tonnes seul, il devient tout simplement impossible de tracter une caravane ou une grosse remorque avec le permis B normal. Pour cela, il faudra impérativement passer la formation B96 donnant droit à conduire un ensemble de plus de 3,5 tonnes et de moins de 4 250 kg. Ou même le permis BE si le PTAC cumulé dépasse les 4 250 kg. Et maintenant, amusons-nous à imaginer un choc frontal entre un Volvo EX90 de 2 818 kg à vide et une Dacia Spring de 970 kg à vide…

______________________________________________________________________

Voiture électrique : les Françaises arrivent ! 

Stellantis (Citroen)  et Renault, en quelques mois, vont proposer à leurs clients des véhicules 100% électriques d’entrée de gamme. Il était temps que le marché s’organise alors que les constructeurs chinois affichent leurs ambitions.

Le made in France sera-t-il un atout ou indifférent ?

Zone de commentaire !

2 commentaires pour : "Le poids : problématique des nouveaux SUV électriques"

  1. Déjà que l’on a une taxe sur le poids des modèles thermiques,
    entre la hausse de l’électricité intervenant juste après le reprise d’EDF par l’état et la possible répercution à un moment de cette taxe sur les voitures électriques…

    tout cela ne ressemble qu’à un montage financier où nous ne dépenserons plus notre argent pour alimenter l’état et les états fournisseurs de pétrole mais juste l’état lui même

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi