La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
390
1
mardi 07 Avr, 2015
Catégorie : Selon la presse

La Fonderie et aciérie de Denain, l’unique héritière de la grande époque denaisienne

Diversifier

Avec l’entrée dans le groupe CIF, en 1988, FAD s’est s’adaptée pour poursuivre. L’entreprise continue de produire des pièces mécaniques – en acier ou en fonte – de grande taille. « Des projets uniques pour des installations spécifiques », direction les mines, cimenteries ou sucreries du monde entier. Mais le groupe CIF s’est aussi diversifié (dans l’offshore ou l’aéronautique, par exemple), « avec des pièces complexes qui demandent plus d’études ». De nouveaux produits et de nouveaux clients pour tenter de compenser une activité historique peu élevée.

Diversification encore pour FAD, avec des prestations nouvelles pour maintenir l’activité durant les longs processus de fabrication de bandages, galets ou tourillons (entre autres) : « On essaie de proposer des prestations associées. Notre cœur de métier reste la fonderie, mais on propose aussi de l’usinage à façon et du traitement thermique. »

Jouant, enfin, avec la force d’un groupe qui peut « fournir une installation complète clé en main ». Pour des produits qui, à 80 %, embarqueront, depuis l’Escaut, pour de longs voyages vers la Chine, le Mexique, le Pérou…
La FAD se dévoile

L’histoire

La société Fonderie et aciérie de Denain (FAD), rachetée par le groupe CIF en 1988, est installée dans les locaux historiques des établissements Cail (des ateliers sont présents à Denain depuis 1844). Une firme Cail, spécialisée dans la fonderie pour les cimenteries, sucreries ou chemins de fer, qui a compté jusqu’à plusieurs milliers de salariés. Une entreprise florissante jusqu’à la crise sidérurgique des années quatre-vingt. Avec aujourd’hui 160employés, la FAD compte parmi les plus gros employeurs privés de Denain.

Les ateliers

Six ateliers sont installés sous les hautes tôles : le modelage, le moulage, la fusion, l’ébarbage, le traitement thermique, l’usinage.

En chiffres

163 tonnes. C’est le tonnage de la coulée record d’acier carbone liquide (en janvier 2014) : celle d’un bandage en acier carbone qui équipe depuis une cimenterie en Indonésie.

55 000 m2. Il s’agit de la surface qu’occupent les ateliers actuels.

22 millions. Le chiffre d’affaires de la société.

Zone de commentaire !

1 commentaire pour : "La Fonderie et aciérie de Denain, l’unique héritière de la grande époque denaisienne"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi