La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
234
2
vendredi 21 Sep, 2012
Catégorie : Economie

Issoire se sent pousser des ailes, aussi grâce à sa fonderie

Bienvenue dans le plus grand laminoir au monde ! L’usine Constellium (ex-Alcan Rio Tinto) d’Issoire est une ville dans la ville. À 30 kilomètres au sud de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), au pied des volcans d’Auvergne, demeure ce géant où les salariés se déplacent en voiture et où il faut montrer pâte blanche : le site est sensible. Quelque 85 000 tonnes de produits laminés, de tôles fortes et autres alliages brevetés sortent chaque année des fours. Constellium Issoire destine les trois quarts de sa production à l’aéronautique, au spatial et à la défense. Le quart restant est dédié à la marine, au transport et à l’industrie. Les principaux donneurs d’ordres se nomment Airbus, Boeing, Dassault Aviation, Embraer et Bombardier. C’est ici que sont fabriquées les ailes du géant A380, mesurant la bagatelle de 36 mètres de longueur chacune… La crise qui frappe l’industrie n’a pas touché Issoire, et 2012 restera même dans les annales de Constellium comme un cru exceptionnel : 42 millions d’euros ont été investis sur le site, dont 30 millions pour développer et augmenter les capacités de production afin de suivre la demande croissante du marché.

Zone de commentaire !

2 commentaires pour : "Issoire se sent pousser des ailes, aussi grâce à sa fonderie"

  1. Usine nouvelle a marqué pâte blanche.
    J’aurais plutôt écrit patte blanche.
    Ils fabriquent des pièces aéronautiques, et non du dentifrice.
    Je ne connais pas l’airware, mais j’ai plein de définitions de mots en ware:
    Vocabulware
    Les anglo-saxons ont créé le suffixe « ware » pour décliner des composantes de l’informatique : Outre hardware et software, on parle notamment de shareware pour un logiciel requérant une participation financière, ou de freeware pour un logiciel gratuit.
    Les Québécois ont largement complété cette liste :
    Un écran de veille : un dortware
    Un logiciel antivirus : un mouchware
    Un logiciel de classement : un tirware
    Un logiciel de copie : un mirware
    Un logiciel de merde : un suppositware
    Un logiciel de nettoyage de disque dur : une baignware
    Un logiciel de préparation de discours : un oratware
    Un logiciel de vote électronique : un isolware
    Un logiciel de compression de données : un entonware
    Un logiciel pour documents en attente : un purgatware
    Un logiciel très compliqué : un assomware
    Un logiciel serveur de réseau : un abreuvware
    Une poubelle de windows : un depotware
    Un logiciel pour se défouler : un exutware
    Une encyclopédie sur PC : le savware
    Un logiciel casse-gueule: une patinware
    Un logiciel de la NASA: un trou n’ware
    Et enfin, un logiciel d’aide à la demande d’augmentation de salaire : VATFAIREWARE
    Allez…. OREWARE

  2. Excellent !!!
    « Il faut montrer pâte blanche » L’usage de la sauce tomate est donc prohibé…
    On reconnaît la « pâte » des nouveaux journalistes de la presse écrite. Et ils sont malheureusement de plus en plus nombreux ! Heureusement qu’il y a des gens comme Matt pour me faire mentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi