La fonderie et Piwi

MENU
Par : Nicolas
191
0
samedi 03 Juil, 2021
Catégorie : Economie

Extraits de ses Echos de la semaine

NICOLAS BARRE, DIRECTEUR DE LA REDACTION (photos Piwi)


Jadis, les hommes migraient pour trouver du travail. Et si demain, c’était le travail qui migrait là où les hommes coûtent moins cher, y compris lorsqu’ils sont hautement qualifiés ?

Les Français ont adoré le télétravail, la fin des longs trajets domicile-bureau, le plaisir de rester chez soi… Mais ils aimeront certainement moins ce phénomène périlleux s’il se généralise sur fond d’accroissement de la productivité.

Retenons tout de même les bonnes nouvelles. La première est que l’économie française retrouvera son niveau d’avant-crise dès la fin de l’année, La croissance atteindra même 6 %, mieux que ce que prévoyait jusqu’ici Bruno Le Maire.

Et puis s’agissant d’emplois qualifiés, tout n’est pas perdu : le patron de JP Morgan, est venu en personne à Paris annoncer devant Emmanuel Macron que la banque américaine, qui comptera bientôt 800 banquiers dans la capitale, fera de la France son nouveau « hub ». « Paris sera l’un des grands bénéficiaires du Brexit » avait promis le banquier américain. Ça se vérifie !

Pour les emplois moins qualifiés, en revanche, la partie reste difficile

la meilleure et la plus honnête leçon du scrutin : d’immenses points d’interrogation.

Plus de 90 millions de membres et toujours en marche, le Parti communiste chinois est tout sauf fantôme. Il célébrait cette semaine 100 ans d’emprise sur la société chinoise, 100 ans aussi de propagande et de réécriture de l’histoire qui ont donné naissance à un étonnant « tourisme rouge », des millions de Chinois se rendant en pèlerinage sur les traces du Grand timonier.

Et tant pis si ses vrais succès, la Chine les doit plus au marché qu’au plan, une vérité que jamais Xi Jinping ne reconnaîtra… Son dernier terrain de conquête n’est autre que la monnaie : avec le e-yuan (le yuan électronique), les maîtres de Pékin ne visent rien moins que l’hégémonie monétaire !

Envision, nouveau partenaire de Renault qui va construire une « gigafactory » de batteries électriques à Douai.

Le patron de la marque au losange Luca de Meo explique comment il compte parvenir à une gamme à 90 % électrique en 2030. Comme l’aurait dit Deng Xiaoping, qui fut assembleur chez Renault à Billancourt, la révolution est en marche…

Les vacances approchent. Alors que la crise du transport aérien s’éloigne, au point que United Airlines passe commande de 270 Boeing et Airbus,

Les vacances donc…

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Extraits de ses Echos de la semaine"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi