La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
225
3
mardi 08 Jan, 2013
Catégorie : Technique

Abracadabrantesque : question lue sur la toile des usineurs :

Dans mon petit esprit, on pourrait faire une coulée de petite parties de notre pièce en intégrant un truc genre champignon à certains endroits. On ferait la dernière coulée en se servant des morceaux préalables comme des noyaux ou inserts.
Les champignons serviraient à ce faire entourer par la dernière coulée et donc a faire une sorte de verrous…
L’autre solution, plus « industrielle » serait de faire des poches. Donc en gros, il faudrait se faire des « seaux » isolés pour permettre de faire une seule coulée. Sauf que je ne suis pas sûr que l’on puisse tenir une heure sans que le métal ne soit au moins partiellement figé…
Si vous avez des idées ou des connaissances… Quelqu’un sait comment font les industriels sur des très très grosses pièces? Si on a les arrivées nécessaires a faire tourner 3 fours pourquoi ne pas prendre un autre 3 fois plus gros?

Merci à tous ceux qui voudront bien essayer de répondre.

PS: pour l instant ce n’est que des réflexions, j’espère un jour reposter avec des choses plus concrètes…

Zone de commentaire !

3 commentaires pour : "Abracadabrantesque : question lue sur la toile des usineurs :"

  1. Partout où sont formés des usiniers devraient être enseignées de bonnes notions de fonderie, voire de métallurgie pour qu’ils (ceux qui auront compris !) ne sortent pas de telles débilités.

  2. et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu…
    déjà rien que de parler de « petite forge » pour parler d’un problème de fonderie…le débat était clos, mais le reste vaut le coup d’être lu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi