La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
66
0
jeudi 11 Avr, 2024
Catégorie : AAESFF

Diriger c’est prévoir, prévoir c’est savoir et savoir c’est mesurer.

MESUREZ SANS MESURE

Aucune description alternative pour cette image
Tout le monde ou presque connaît désormais cet adage : Diriger c’est prévoir, prévoir c’est savoir et savoir c’est mesurer.
La mesure c’est justement par là que beaucoup pèchent.
Un dirigeant responsable ne peut pas se contenter d’à peu près.
Il a besoin d’indicateurs fiables qui l’aident à la décision.

On peut comparer le contrôle de gestion dans une usine au corps d’un athlète qui serait bardé de capteurs pour mesurer en permanence son rythme cardiaque, son taux d’oxygène, sa température, sa glycémie etc…
Ceci afin d’en assurer son bon fonctionnement à tout moment, à l’effort ou au repos.

Dans l’industrie la rigueur fait loi, les industriels ont un esprit critique qui les alerte dès qu’un signal passe au rouge.
Ils interviennent rapidement comme des sous mariniers livrés à eux mêmes entre deux eaux, car la vie de leur entreprise dépend de la vitesse de leur réaction.
Vous comprendrez aisément pourquoi il est très difficile pour ceux qui ont passé leur vie à surveiller les moindres palpitations des fondamentaux de leurs activités industrielles, de lire ou d’entendre ici et là des affirmations qu’aucune mesure fiable n’étaye.
Je n’ai toujours pas saisi quel capteur de mesure nous devons utiliser pour mesurer la réindustrialisation de la France.
Le solde ouvertures fermetures d’usines ne veut rien dire et pourtant c’est celui qui est mis en avant.
L’industrie étant la création de richesses en transformant des matières et en exploitant des énergies, il me semble que c’est l’indicateur de création de valeur ajoutée qui serait le plus pertinent.
Or il n’apparaît pas dans les statistiques nationales ou alors trop tard pour que l’on puisse le faire coller avec l’objectif.
Alors on doit se rabattre sur celui de la balance commerciale qui donne une image en dynamique de la production exportée, mais cela reste aussi tardif et insuffisant.
Nous avons besoin d’un indicateur mensuel à sortie rapide.
Il y a beaucoup à construire dans ce domaine, nous devons mieux mesurer notre performance ou contre-performance pour savoir dans quelle direction nous allons.
Nous ne pouvons plus nous permettre de constater à l’aune d’une épidémie, que nous avons désindustrialisé bien plus que de raison, parce que personne ne suivait d’indicateurs.
Nous industriels, avions pourtant prévenu, car nous savions parce que nous mesurions.
Il est temps.
PATRICK BELLITY

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Diriger c’est prévoir, prévoir c’est savoir et savoir c’est mesurer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi