La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
107
0
lundi 25 Mar, 2024
Catégorie : Actu flash

A Belfast, Thales fait revivre sa vieille usine de missiles

A Belfast, Thales fait revivre sa vieille usine de missiles pour contrer les blindés russes

Thales relance son activité de missiles au Royaume-Uni. Des modèles qui semblaient dépassés sont aujourd’hui à l’avant-garde des combats en Ukraine. Et une vieille usine de Belfast reprend vie.

Thales UK veut multiplier par quatre la fabrication de ses missiles de courte portée.
Thales UK veut multiplier par quatre la fabrication de ses missiles de courte portée. (Thalès)

Par Anne Bauer

Comme nombre d’usines d’armement en Europe, l’usine de missiles de Belfast a longtemps vécu dans l’ombre. Mais la poussière s’est envolée : aujourd’hui, ce site, qui appartient depuis 1993 au groupe Thales, emploie 900 personnes aux portes de la capitale de l’Irlande du nord.

Dans cet ancien site de l’ex-fabricant d’hydravions Short Brothers, la filiale britannique de Thales produit des missiles antiaérien de haute précision. Des armes qui peuvent être tirées à l’épaule par les soldats, ou montés à bord de blindés, d’hélicoptères ou de navires, et qui sortent de l’atelier en quantité croissante.

« Combat proven »

Sur place, les ouvriers usinent ainsi deux missiles de courte portée : le missile STARStreak capable de détruire un hélicoptère depuis le sol et le missile multirôle léger (Lightweight Mulitrole Missile/LMM), mis sur le marché en 2019 et dont les caractéristiques se révèlent très porteuses au regard des conflits actuels.

L’usine est en outre le site de fabrication principal du missile antichar NLAW mis au point par le groupe suédois Saab, qui a connu la gloire lors de la bataille de Kiev , le Royaume-Uni ayant eu l’intelligence d’en envoyer plus de 3.000 exemplaires dans les semaines précédant l’invasion russe.

Tout a radicalement changé pour l’usine nord-irlandaise avec l’entrée en guerre de la Russie en Ukraine. L’usine produisait à petite vitesse en mode survie, au gré des contrats décrochés à l’exportation. La dernière fois que l’une des armes de l’établissement avait servi, c’était il y a près de quarante ans, à la guerre des Malouines en 1982… Aujourd’hui, la gamme entière est « combat proven », ce qui signifie qu’elle a fait ses preuves sur le terrain.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "A Belfast, Thales fait revivre sa vieille usine de missiles"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi