La fonderie et Piwi

MENU
Par : piwi
197
0
mercredi 13 Déc, 2023
Catégorie : Fonderie amateur

Fonderie artisanale : un réseau de cambrioleurs démantelé.

Fonderie artisanale : un réseau de cambrioleurs démantelé en Ile-de-France

Les enquêteurs parlent de véritables "raids" réalisés par des hommes venus spécialement d'Albanie pour cambrioler des pavillons, toujours en automne-hiver
Les enquêteurs parlent de véritables « raids » réalisés par des hommes venus spécialement d’Albanie pour cambrioler des pavillons, toujours en automne-hiver 

© Maxppp – Jean-Marc LOOS

Après un an d’enquête, la Brigade de répression du banditisme a démantelé un réseau de cambrioleurs en Ile-de-France. Ils sont soupçonnés d’au moins 68 cambriolages en à peine deux mois. Les pièces volées étaient ensuite fondues dans un atelier clandestin pour réaliser de nouveaux bijoux.

Ils volaient des kilos d’or et d’argent pour fondre leurs propres bijoux dans un atelier clandestin de Seine-Saint-Denis. Après un an d’enquête, un réseau de cambrioleurs a été démantelé par la Brigade de répression du banditisme (BRB) de la préfecture de police de Paris. Quatre hommes ont été mis en examen pour « vols en bande organisée » et « associations de malfaiteurs », indique le parquet de Créteil.

La méthode de la « lumière »

Les escrocs étaient très organisés et procédaient toujours avec le même mode opératoire : les enquêteurs parlent de véritables « raids » réalisés par des hommes venus spécialement d’Albanie pour cambrioler des pavillons, toujours en automne et en hiver. À partir du mois d’octobre, quand les journées commencent à raccourcir, ces escrocs repéraient ainsi en voiture les appartements ou les maisons vides. « C’est ce qu’on appelle la méthode de la lumière, c’est-à-dire agir à la nuit tombée », précise un agent de la Brigade de répression du banditisme qui a mené cette enquête.

En à peine deux heures, ces trois Albanais enchainaient les cambriolages : ils entraient par effraction, en cassant une vitre, et pillaient bijoux et espèces. Les enquêteurs ont recensé au moins 68 cambriolages en à peine deux mois, entre octobre et novembre 2022, et dans toute l’Ile-de-France. Le préjudice s’élève à au moins 200.000 euros. Pris en filature par les policiers, deux suspects ont été interpellés en flagrant délit. Un troisième a pris la fuite. Il a finalement arrêté en juin 2023, en Croatie, visé par un mandat d’arrêt européen.

Un atelier clandestin à Aubervilliers

Les enquêteurs de la BRB ont ensuite remonté le fil du réseau et identifié, en analaysant les virements bancaires, un receleur. Le revendeur a monté un véritable atelier clandestin à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Il a été interpellé le 15 novembre 2023, alors qu’il se rend justement à sa fonderie artisanale. À l’intérieur, les policiers ont découvert, au milieu des appartements, un four et des chalumeaux, pour fondre l’or et réaliser de nouveaux bijoux. Il y avait même un petit présentoir, comme dans une véritable bijouterie.

Les pièces étaient revendues à une clientèle locale, ou sur WhatsApp, direction le Sénégal ou la Côte d’Ivoire. « C’est rare d’identifier un tel atelier clandestin », assure l’enquêteur de la BRB, interrogé par France Inter. Les trois Albanais soupçonnés des cambriolages ont été placés en détention provisoire. Le receleur est lui placé sous contrôle judiciaire.

Zone de commentaire !

0 commentaires pour : "Fonderie artisanale : un réseau de cambrioleurs démantelé."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dernières publications


Toutes nos catégories

Articles par années

Les partenaire de Piwi